Avec Altaïr Mobilités, VEDECOM met l’intelligence artificielle au service des collectivités locales

VEDECOM présentera Altaïr Mobilités au Salon des Maires : une innovation technologique pour analyser et visualiser les mobilités dans les territoires.

Le nouvel outil d’aide à la décision Altaïr Mobilités analyse les besoins en mobilité sur un territoire donné. Les collectivités peuvent ainsi acquérir une connaissance fine de la mobilité sur leur territoire, décider et évaluer des aménagements. Issu de technologies d’intelligence artificielle, il sera présenté lors du Salon des Maires et des Collectivités locales du 20 au 22 novembre 2018, hall 3 stand G77.

Visualiser l’ensemble des flux de mobilités
Données GPS des voitures, démographie, réseaux de transport, etc. ; les sources de données sont de plus en plus variées et diversifiées. Pour profiter de leur complémentarité, Altaïr Mobilités développe un modèle scientifique permettant de fusionner l’ensemble de ces données.

Des résultats par tranches de 30 minutes
L’objectif : obtenir un outil multi-source permettant aux collectivités d’identifier les relations qui existent entre un territoire donné et les individus. Grâce à une interface de visualisation, les collectivités locales peuvent observer sur une carte interactive l’ensemble des déplacements effectués sur leur territoire pendant une journée type de 24 heures. Des résultats par tranches de 30 minutes représentent les motifs de déplacements, la part modale (voiture vs transports en commun vs deux roues motorisés vs nouvelles mobilités), ainsi que la classe socio-professionnelle et l’âge des individus. Altaïr Mobilités va plus loin que les analyses classiques en prenant notamment en compte des motifs inédits comme par exemple les déplacements liés aux loisirs ou aux achats.

Pour voir une démonstration d’Altaïr Mobilités, rendez-vous sur le stand VEDECOM au Salon des Maires. Des présentations complètes seront proposées tous les jours à 10h30 et 15h30.

VEDECOM au service des collectivités
Grâce au travail et à l’expertise de ses 120 chercheurs, ingénieurs et chefs projets et de ses 45 doctorants sur une grande variété de problématiques liées à la mobilité, VEDECOM est en mesure d’accompagner les collectivités territoriales, de l’identification des enjeux de mobilité à la proposition d’un service adapté, en passant par l’aide à la décision : outils et modules pédagogiques, aide à la rédaction de cahiers des charges, mise en place d’expérimentations impliquant des véhicules autonomes, des services, des applications numériques et des infrastructures adaptées.

RV Stand G77, Hall 3, Paris Porte de Versailles
Présentations tous les jours à 10h30 et 15h30.

Plus d’infos dans l’invitation presse

 

Articles récents :

Philippe Watteau nommé directeur général de l’Institut VEDECOM

VEDECOM, l’Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité, annonce la nomination de son nouveau Directeur Général Philippe Watteau. Sa prise de fonction est effective à partir du 1er octobre 2018.

Diplômé de l’EDHEC et titulaire d’un bachelor de droit européen, Philippe Watteau a dernièrement occupé la fonction de Directeur du CEA-List, Institut de référence de la recherche technologique dans le numérique.

Philippe Watteau a pris une part très active au développement de l’Intelligence Artificielle appliquée à la santé, au manufacturing avancé et à la sécurité. Il a été moteur dans l’émergence d’écosystèmes dans le domaine du numérique, tel DATA.IA avec INRIA et le Digital Innovation Hub de Paris-Saclay au niveau européen. Il compte également parmi les contributeurs majeurs du Rapport de Cédric VILLANI sur l’Intelligence Artificielle.

Philippe Watteau a également fortement renforcé le positionnement du CEA-List dans le domaine de l’industrie 4.0, notamment au travers des initiatives « Factory Lab » dans le cadre de l’Alliance Industrie du Futur et, dans le domaine de la fabrication additive, avec le lancement de la plateforme « Additive Factory Hub » à Paris-Saclay.

Il a, en outre, en tant que Directeur des Partenariats industriels de CEA Tech, fortement dynamisé la valorisation des technologies du CEA dans un grand nombre de secteurs économiques sur un large spectre de technologies Deep Tech (digital, micro-électronique, énergie).

Philippe Watteau s’est auparavant forgé une expérience dans l’industrie, au sein de la R&D d’Air Liquide au niveau international et du Groupe Renault, à la Direction de la Stratégie et du Plan Groupe, des Affaires publiques à Bruxelles et de la Direction commerciale.

Avec cette double expérience dans l’industrie et la recherche technologique, Philippe Watteau relèvera avec l’ensemble des équipes de VEDECOM – chercheurs, ingénieurs, doctorants – et de ses partenaires, les nouveaux défis de mobilité.

« Les enjeux de mobilité touchent chacun d’entre nous. VEDECOM est au coeur de la mobilité de demain : c’est-à-dire une mobilité de plus en plus décarbonée, harmonieusement intégrée à son environnement et mettant la technologie au service du citoyen – en un mot une mobilité durable ! VEDECOM mobilise tous les acteurs de la recherche et de l’industrie pour atteindre cet objectif : constructeurs et équipementiers automobiles, opérateurs de transport, de télécom, collectivités, fournisseurs de service et d’infrastructures… VEDECOM met en mouvement un écosystème qui est absolument unique au niveau mondial pour développer les nouvelles mobilités au sein de la ville de demain » explique Philippe Watteau.

Philippe Watteau est également Administrateur du CETIM et Président du Conseil de Surveillance de VEDECOM TECH.

Lire le communiqué de presse

Articles récents :

Conférence Scientifique Annuelle VEDECOM : SMIV 2018

NEW

Le 27 novembre prochain, VEDECOM organise pour la troisième année consécutive sa Conférence Scientifique Annuelle SMIV (Smart Mobility and Intelligent Vehicle).
Cette année, la Conférence SMIV 2018 aura pour objectif d’approfondir deux thématiques de recherche scientifique transverses en lien avec les changements liés aux mobilités de demain : les nouvelles solutions de mobilité et réalité virtuelle & le véhicule autonome et son environnement. Des présentations scientifiques d’experts externes et internes à l’Institut permettront de répondre à ces enjeux majeurs.

Session 1 « Nouvelles Solutions de Mobilité et Réalité Virtuelle »
Cette session présente l’apport de la simulation et de la réalité virtuelle dans la conception et l’évaluation de nouvelles solutions de mobilité et de leurs outils associés. Une Keynote du Professeur Kay AXHAUSEN de l’ETH de Zurich mettra en avant cette problématique suivie de 6 présentations s’appuyant sur des disciplines de recherche variées allant des Mathématiques, à la Physique et l’Informatique jusqu’aux Sciences Humaines.

Session 2 « Le Véhicule Autonome et son Environnement »
Cette session sera consacrée aux interactions entre le véhicule autonome et son environnement. Plusieurs aspects seront abordés comme la communication entre véhicules (V2V) et entre les véhicules et les infrastructures (V2I), les interactions entre les véhicules et les usagers de la route et l’impact sociétal du véhicule autonome. La session sera introduite par le Professeur Denis GINGRAS de l’Université de Sherbrooke, Québec, Canada.

Consulter le programme

Consulter les résumés de la session 1
Consulter les résumés de la session 2

Inscription sur invitation personnelle. Pour toute demande, merci d’envoyer un mail à direction.scientifique@vedecom.fr

 

Articles récents :

Pédagogie des nouvelles mobilités : besoins et solutions – un temps d’échanges dédié aux acteurs des mobilités émergentes.

Le vendredi 19 octobre 2018 à 14h00 l’Institut VEDECOM et l’IVM animeront une table ronde sur les dispositifs pédagogiques liés aux nouvelles solutions de mobilités. Au programme : un exposé des problématiques auxquels sont confrontés les différents acteurs de l’écosystème des mobilités émergentes et un panorama des solutions et initiatives d’accompagnements aux transformations de ce secteur.

Différentes personnalités issues du monde académique, industriel, institutionnel et citoyen, toutes touchées par les mutations en cours dans l’écosystème des mobilités, interviendront pour mettre en lumière les enjeux actuels et à venir :

  • Pour les concepteurs des systèmes de mobilité : il s’agit de les former aux nouvelles technologies, issues notamment de la recherche, et aussi de les sensibiliser à leurs usages.
  • Pour les décideurs et acteurs des collectivités : il s’agit d’appréhender les enjeux des différentes solutions, et de leur intégration à bon escient : au bon moment, au bon endroit, en cohérence avec des politiques publiques et un budget.
  • Pour les académiques et les jeunes : il s’agit d’anticiper et préparer l’évolution des métiers de la mobilité, en assurant le bon niveau de compétences pour faire fonctionner les systèmes. Plusieurs acteurs (organismes de formation, associations, etc.) ont compris l’enjeu de la pédagogie des nouvelles mobilités et se sont investis sur ce sujet. Ils proposent des solutions variées, innovantes pour adresser les besoins de montée en compétences de l’ensemble de l’écosystème des nouvelles mobilités.
  • Pour les usagers et clients : il s’agit de comprendre l’intérêt d’utiliser les solutions proposées, et de se les approprier (notion de « prise en main »)
  • Pour tous, il est nécessaire de clarifier la communication autour des innovations, qui sollicitent notre imaginaire et sur lesquelles la scène narrative s’écarte parfois dangereusement de la réalité du terrain.

Il s’agira pendant cet échange de 45 minutes de mutualiser et fédérer les messages des différents acteurs, tous confrontés à une problématique commune : faire face, à leur échelle, à la complexité du déploiement de systèmes de mobilité de plus en plus partagés, connectés et autonomes.

Prenez part au débat : La pédagogie des mobilités : un enjeu majeur  en présence de grandes écoles, collectivités et industriels vendredi 19 octobre 2018 à 14h00 au Meetup Studio à Autonomy.

Intervenants :

  • Coralie RENARD : Responsable Commercial et Marketing – Systèmes de Transport Autonome – TRANSDEV
  • Geneviève METZ : Directrice Telecom Evolution et Mastères Spécialisés Télécom Paris Tech
  • Carole FORTE : Directrice du Service mobilités Rambouillet Territoires – Chef du projet d’expérimentation TORNADO
  • Mireille APEL-MULLER : Directrice de l’Institut pour la Ville en Mouvement – VEDECOM
  • Sylvie THROMAS : Directrice du Programme Formation – VEDECOM

 

Articles récents :

VEDECOM et l’Institut pour la ville en mouvement (IVM) participent au salon AUTONOMY du 18 au 20 octobre 2018

Focus sur la pédagogie des nouvelles mobilités : Comment mieux appréhender les transformations en cours dans l’écosystème des mobilités ? Dispositifs d’accompagnement existants et à venir…

C’est avec plaisir que nous annonçons notre participation à AUTONOMY, le Sommet de la Mobilité Urbaine du 18 au 20 Octobre 2018 à la Grande Halle de La Villette.
Pour cette troisième édition, nous aborderons le sujet brûlant de la pédagogie des nouvelles mobilités. Face à la complexité technique et au bouleversement du jeu d’acteurs, il devient impératifde se former pour mieux comprendre.
Plusieurs organisations(organismes de formation, associations, etc.) sont investis sur ce sujet et proposent des solutions variées et innovantes pour répondre aux besoins de montée en compétences de l’ensemble de l’écosystème des nouvelles mobilités : industriels et opérateurs de services, collectivités, start-ups, citoyens…

Nous vous attendons nombreux pour échanger sur les transformations en cours et sur les dispositifs pédagogiques existants et à venir. Objectif : mieux appréhender les technologies usages émergents.

Pour réserver votre entrée au salon et participer à nos temps forts, rendez-vous sur : https://www.autonomy.paris/reservez-votre-pass/
[30% de réduction avec le code *AUTONOMYVEDECOM2018*].

 

Table ronde sur la pédagogie des mobilités : prenez part à la discussion :

Les moyens et services de mobilité sont en pleine mutation. Les nouvelles technologies et la multiplicité des usages rendent les situations complexes. Pour concevoir et déployer des moyens et services de mobilité durables, sûrs et utiles, il est nécessaire de les comprendre et de les expérimenter.

Quels sont les besoins des acteurs en présence (industriels, collectivités, usagers) ? Comment ces besoins sont-ils pris en compte ? Quels dispositifs pédagogiques existent ou sont à développer ?

Venez aborder ces questions dans notre table ronde : Pédagogie des mobilités animée par VEDECOM en présence de grandes écoles, collectivités et industriels le vendredi 19 octobre 2018 à 14h00.

Intervenants :

Coralie RENARD : Responsable Marketing et Commercial – Systèmes de Transport Autonome – TRANSDEV
Geneviève METZ : Directrice Telecom Evolution et Mastères Spécialises Télécom Paris Tech
Carole FORTE : Directrice su Service mobilités Rambouillet Territoires – Chef du projet d’expérimentation TORNADO
Mireille APEL-MULLER : Directrice de l’Institut pour la Ville en Mouvement-VEDECOM
Sylvie THROMAS : Directrice du Programme Formation – VEDECOM

 

Découvrez en avant-première notre e-learning sur le véhicule autonome :

Les enjeux liés aux véhicules autonomes sont multiples : ils portent sur les innovations technologiques embarquées et la connectivité, ainsi que sur les nouveaux usages qu’ils font émerger. Leur intégration dans le tissu économique et social, l’offre de services et les usages, l’aménagement des espaces urbains sont aussi questionnés par l’arrivée de ces nouveaux objets. Où en est-on aujourd’hui ? Quelles sont les perspectives ? VEDECOM se propose d’y répondre avec un nouveau module immersif de formation, en ligne et accessible à tous.
A vivre sur notre stand E28 du 18 au 20 octobre 2018

  

« En Route », un kit pédagogique pour élargir sa palette d’actions de mobilité

Tous les citoyens ne sont pas égaux face à la complexité des villes et de leurs réseaux. Aujourd’hui encore, des freins (plus ou moins importants selon les individus) d’ordres cognitifs, pyscho-sociaux et culturels sont prégnants pour environ un quart la population française : plus d’une personne sur quatre estime ne pas être suffisamment formé pour utiliser les moyens de transport mis à disposition par sa ville (source : Obsoco, Chronos, Ademe, CGET, VEDECOM, 2017) et respectivement 22% et 29% des personnes ont déjà renoncé à se rendre à une destination qu’ils ne connaissent pas, soit à cause d’appréhensions émotionnelles (peur de se perdre, de ne pas y arriver), soit à cause de carences informationnelles et organisationnelles pour se déplacer (source : Elabe, 2018). Face à ce constat, l’IVM a conçu un serious game pédagogique qui s’adresse à tous les publics. Via la mise en situation dans différents scénarii de déplacement, il aide à se repérer et se débrouiller dans un environnement urbain complexe tout en dédramatisant les sensations de panique et d’urgence par l’humour.

Initiez-vous au jeu « En route ! » et découvrez votre profil de mobilité sur notre stand E28 du 18 au 20 octobre 2018. Voir le teaser.

 

Décideurs et aménageurs urbains – avez-vous toutes les clés pour mener à bien une expérimentation de véhicule autonome ? : 

Les récentes lois sur la Mobilité et le Plan d’Orientations stratégiques pour l’action publique pour le Développement du véhicule automatisé invitent les acteurs des territoires à envisager de tester des solutions de mobilité innovantes, incluant l’utilisation de véhicules autonomes. Toutefois la mise en œuvre d’une expérimentation avec des véhicules autonomes est complexe. L’appréhension des technologies, l’organisation du projet (jeux d’acteurs, financements, administratif, …) et l’implication des citoyens sont des enjeux majeurs, et méritent un accompagnement.

Partagez le retour d’expérience de VEDECOM via notre nouvelle formation à destination des collectivités pour préparer au mieux une expérimentation de véhicule autonome.

 

 

Challengez-vous et tentez de remporter une place à une de nos formations :

Le véhicule autonome suscite notre imaginaire et fait couler beaucoup d’encre…. L’écart entre la réalité scientifique et la scène narrative autour de cet objet est parfois troublant …. Et nécessite une veille constante pour faire le tri dans le flux d’informations. Pour démêler le vrai de faux sur le véhicule autonome, les experts de l’Institut VEDECOM ont conçu un quiz en 10 questions-réponses : Testez-vous et tentez de remporter une place à une de nos formations !

 

Nous vous présenterons aussi de nombreuses initiatives de nos partenaires et acteurs de l’écosystème, parmi lesquelles :

  • Nouveaux MOOCs et contenus en ligne, accessibles à tous
  • Nouvelles formations continues et/ou diplômantes
  • Tiers lieux innovants sur la mobilité
  • Jeux de prospective ou d’apprentissage

 

Et surtout : donnez-nous votre avis : la parole est à vous !

Vous êtes concerné(e) par les nouvelles mobilités, à titre professionnel ou personnel ?
Vous ressentez un besoin de formation ou de conseil pour vous ou vos équipes ?
Exprimez-vous sur vos souhaits d’accompagnement : nous sommes à votre écoute !

Télécharger le programme en PDF 

Télécharger le communiqué de presse

Articles récents :

Services de transports autonomes : 3 questions à Nadège Faul, Chef de Projet VEDECOM

Vous êtes intervenue à ITS Copenhague sur les défis des services autonomes pour les transports publics du futur. Quels enjeux en termes d’organisation générale de la mobilité ?
On peut s’attendre à une plus grande mixité entre mobilité collective et individuelle. Si le service proposé est satisfaisant, l’adoption des véhicules autonomes pourrait être massive. L’enjeu pour VEDECOM est que cela se fasse au bénéfice d’une mobilité partagée plutôt qu’individuelle. Autre enjeu : que le service du dernier kilomètre n’entraîne pas une complexité qui serait un frein pour les usagers.

Quels impacts économiques pour les acteurs du transport ?
Il s’agira de transformer un service de transport très subventionné et peu profitable en un business model rentable. Les principaux effets seront l’impact sur la taille et la composition des flottes, leur optimisation et l’apparition de nouveaux services sur la chaîne de valeur. L’ensemble des parties prenantes devront mettre en place une gouvernance partagée.

Qu’en est-il des politiques publiques ?
Le partage de véhicules n’est pas spontané et nécessitera forcément des incitations publiques. Par ailleurs, la puissance publique va devoir faciliter la supervision des flottes, en organisant la mise en place d’infrastructures, telles que parkings, feux communicants ou centres de contrôle du trafic ou de véhicules autonomes. Elle seule pourra et devra initier la dynamique requise pour mettre en musique tous les acteurs.

Articles récents :