L’Institut VEDECOM enrichit son offre d’accompagnement autour du véhicule électrique et de sa recharge

L’essor de la filière automobile et de ses emplois passe par des mesures de politiques industrielles en faveur des mobilités électriques. Ce secteur en pleine croissance nécessite une collaboration étroite entre le secteur public (décideur, collectivité) et différents acteurs privés (constructeur, équipementier, opérateur d’infrastructure de recharge). Au travers de ses recherches et de ses partenariats, l’ITE VEDECOM accompagne par la formation et le conseil le déploiement de ces véhicules à très faibles émissions.

Vous êtes une Collectivité ou un Opérateur d’infrastructure de recharge et vous vous interrogez sur les perspectives d’évolution du marché électrique et des services, la planification des projets d’infrastructure, leur intégration au réseau et les normes à appliquer ?
Vous êtes Constructeur ou Equipementier industriel et vous souhaitez connaître et pouvoir utiliser les dernières avancées des chercheurs sur la conception de machines électriques performantes et leur process de fabrication ?

L’offre VEDECOM adressent ces thématiques en vous permettant de partager l’excellence technique et la vision prospective des experts, d’associer théorie et expérimentation, et d’explorer les enjeux socio-économiques et humains des nouvelles solutions de mobilité électrique.

Voir le détail de notre offre ci-dessous :

Électrification des véhicules
L’atelier de prototypage de machines électriques et le laboratoire d’électronique de puissance de VEDECOM offrent à l’écosystème de l’électrification un lieu unique pour réaliser, tester et former autour de moyens et de pièces physiques résultant des travaux de recherche et d’industrialisation.
Nos recherches portent notamment sur la réduction des coûts de production des véhicules électriques et hybrides, l’augmentation de la densité de puissance (kW/kg) tout en maintenant un haut rendement et la processabilité en petites ou grandes séries.

Aller plus loin sur ce sujet

Pour pouvoir se généraliser et atteindre des objectifs de production significatifs à court terme, les véhicules électriques et hybrides doivent d’abord réduire leur coût de production. Ils doivent aussi améliorer leur densité de puissance pour s’adapter aux différentes applications, y compris les plus contraignantes.

Pour obtenir une réduction du coût global, le premier levier utilisé est la réduction de la quantité de matériaux chers, à commencer par les aimants. Les études entamées explorent donc d’abord des topologies qui permettent de réduire la quantité d’aimants à terres rares actuels, puis explorent le potentiel de nouveaux aimants encore en développement.

L’augmentation de la densité de puissance (kW/kg) des moteurs électriques, tout en maintenant un haut rendement est un objectif commun à l’automobile et à l’aéronautique. Pour augmenter la puissance massique, la haute vitesse est l’option prioritairement explorée. Pour des applications de traction, il faut développer conjointement un réducteur permettant d’adapter cette haute vitesse à la vitesse des roues. À plus long terme, c’est l’amélioration des matériaux (matériaux magnétiques durs et doux, conducteurs électriques, isolants) qui permettra aux machines électriques d’évoluer. Cette voie est explorée pour adapter les machines aux matériaux en cours de développement mais aussi pour orienter la recherche de nouveaux matériaux.

 

Nos experts vous forment sur ces sujets à travers deux formations uniques sur le marché :

Formation « Le véhicule plus électrique par ceux qui le conçoivent » 
7 experts référents sur 2 jours
Public: expérimenté, principalement ingénieurs R&D et industriels des secteurs automobile et aéronautique.
Objectif : partager les technologies essentielles pour concevoir et fabriquer des machines électriques performantes. Identifier les interfaces indispensables entre les disciplines impliquées : conception machine électrique, électronique de puissance, thermique, fiabilité, fabrication et écosystème de la recharge électrique


Formation « Le process de fabrication des machines électriques »
3 experts Conception et Fabrication sur une journée, avec démonstrations pratiques en atelier de prototypage VEDECOM
Public: ingénieurs et techniciens des domaines de l’automobile, de l’aéronautique et de l’industrie
Objectif: identifier les process et les contraintes de fabrication des machines électriques à intégrer au plus tôt dans la conception, afin de garantir les performances pour les volumes et la qualité des machines électriques (machines, matériaux, performances, contrôle, fabricabilité prototype et série).

 

Mobilité et Recharge des véhicules électriques connectés
L’intégration et la massification du véhicule électrique rechargeable dans les réseaux d’électricité intelligents (Smart Grid et Micro Grid) sur des territoires évolutifs, et pour un vrai service aux citoyens, est le challenge de ces prochaines années pour l’ensemble de l’écosystème : industriels, constructeurs, installateurs, opérateurs et collectivités.
Afin de vous faire partager les avancées, de la planification à la mise en œuvre concrète de solutions, VEDECOM s’associe avec ses partenaires CEREMA, IAU Ile de France, TRIALOG et BLUE2BGREEN.
Nos formations abordent les fondamentaux techniques, les stratégies de déploiement ainsi que les normes et réglementations indispensables au déploiement des véhicules électriques : solutions de recharge (stations, bornes, recherches prospectives en cours) et impacts des différentes solutions sur la gestion énergétique du véhicule, infrastructures nécessaires, communications et systèmes d’information.

Aller plus loin sur ce sujet

L’enjeu : comme pour tous les carburants alternatifs, le déploiement de l’infrastructure de recharge est un point clé de la mobilité. La recharge du véhicule électrique pouvant durer longtemps, cela permet : – un nouveau paradigme : faire une autre activité pendant que le véhicule se recharge au lieu de perdre du temps à se dérouter pour faire le plein – d’offrir des services au réseau électrique. D’une façon plus générale, il s’agit de mieux insérer les véhicules électriques dans les réseaux et les infrastructures de distribution électriques existants.

Ainsi, les véhicules électriques pourraient contribuer à lisser la courbe de consommation nationale. Leur flexibilité de consommation pourrait favoriser le déploiement de la production d’énergies renouvelables intermittentes. De nouveaux services énergétiques comme les V2H (Vehicle-to-Home) et V2G (Vehicle-to-Grid) pourraient permettre aux véhicules électriques de devenir parmi les 1ers « objets » connectés à partager les enjeux de 2 mondes : mobilité et énergie.

Par services énergétiques, on entend tous types de services souscrits sur le marché de l’énergie ou sur le marché de la capacité ou les services systèmes c’est-à-dire les services qui permettent de garantir la sécurité de fonctionnement du réseau électrique. À ces services existants, il faut rajouter les nouveaux services qui pourraient être offerts à un propriétaire de site privé, à un responsable de périmètre d’équilibre ou à un distributeur d’électricité.

Le véhicule électrique permettrait ainsi d’offrir les capacités de stockage de la batterie à un coût marginal faible. La réglementation, les comportements d’usage, la gouvernance, le jeu d’acteurs et le partage des données sont également des points clés qui seront étudiés. Un dernier axe du projet consiste à aider au déploiement de l’infrastructure en supportant des organisations telles qu’AFIREV, FNCCR, AVERE … qui cherchent à favoriser le retour d’expérience, et la dissémination des bonnes pratiques.

 

Formation « Mobilités électriques et connectées »Experts partenaires VEDECOM / CEREMA / IAU IdF sur 1 journée
Public: les décideurs et acteurs des collectivités territoriales (municipalités, départements, régions, intercommunalités, agences d’urbanisme, bureaux d’études, etc.)
Objectif : initier la réflexion vers des choix de dispositifs de mobilités électriques et connectées réalistes et adaptés à chaque territoire, compte-tenu des évolutions à venir et des politiques publiques à l’œuvre en France ; comprendre les perspectives en termes de services pour les citoyens ; appréhender les impacts (investissements et infrastructures) pour dimensionner des projets

 

Formation « La Recharge Intelligente » – 3 experts partenaires VEDECOM / TRIALOG / BLUE2BGREEN sur 2 jours, avec une partie pratique
Public: constructeurs et équipementiers industriels, gestionnaires et opérateurs d’infrastructures, Collectivités
Objectif : optimiser la performance de la batterie, de la recharge et de l’infrastructure, en identifiant les enjeux et les leviers de la Communication Intelligente entre la borne et le véhicule (puissance, horaires, temps/niveau de charge, durée de vie de la batterie, coût). Charger simultanément et intelligemment les véhicules électriques, tout en rentabilisant l’infrastructure.

 

Formation « Devenir Opérateur de Recharge de véhicule électrique » – 3 experts partenaires VEDECOM / BLUE2BGREEN / TRIALOG sur une journée
Public: aménageurs ou opérateurs d’infrastructures/bornes de recharge électriques
Objectif : identifier les enjeux, solutions techniques et spécifications nécessaires à la mise en exploitation des infrastructures de recharge des véhicules électriques. Partager les problématiques et cas d’usages rencontrés avec les participants à la formation.

Découvrez l’ensemble de notre offre dans notre catalogue de formation 2019.

Vos contacts VEDECOM :
Sylvie THROMAS – Directrice Programme Formation – sylvie.thromas@vedecom.fr
Olivier JEUDI – Responsable Projet Formation – olivier.jeudi@vedecom.fr

Articles récents :

VEDECOM fête ses 5 ans !

L’édition 2019 de VEDECOM au Futur, la journée Corporate interne de l’Institut, s’est déroulée le jeudi 21 février au mobiLAB. Nouvellement installé dans ces locaux flambant neufs, VEDECOM a profité de l’occasion pour fêter ses 5 ans avec tous ses...

lire plus