Mobile Hyperplace Project. Autonomous and connectected vehicles : what are the impacts on our mobility and the way we live tomorrow ?

The emergence of the autonomous, connected electric vehicle, and the excitement it is generating, has been a very powerful catalyst for all of the innovation and developments already in progress in the mobilily sector. The Mobile Hyperplace project, conducted by the City on the Move Institute – VEDECOM (IVM – Institut pour la Ville en Mouvement) with the support of a multidisciplinary international hub, aims to identify, define, analyse and research the various current developments and practices in mobility activities, beyond the transportation of people or goods.

With the aim of presenting the initial results of this large scale project, IVM organised on February the 7th a day of meetings, gathering together more than 170 participants. The agenda includes : debate and discussion sessions, film projections, micro-workshops, presentations, etc.

Observe society in order to innovate

The project objective is to reveal the unexpected urban forms generated by new interactions between spaces, mobility solutions, connectivity solutions and activities. To this end, the IVM has observed the current practices, lifestyles and consumerism. With the support of its network of partners in Latin America, China, Africa and in Europe, the international research hub has identified no less than 250 mobility activities : from an African mobility scooter equipped with a Wi-Fi system to the experimental mobile abattoir in Sweden, not to forget the new types of cinema or mobile media libraries. Observing how vehicles for mobile activity already contribute to redefine everyday locations, IVM expects to predict possible splits caused by the generalisation of autonomous connected vehicles (ACV).

The mobility of tomorrow : activities, socialty and interaction

With the benefit of all observations made in various territories, the international research hub is launching the second project phase. The challenge is to test equipment in partnership with local stakeholders and territories and to conceptualise the urban situations, urban microspaces and mobile hyperplaces of the future. If it can be said that the new functionalities offered by smartphones have not only enhanced the telephone but have now overtaken the telephony function in terms of focus, then it is likely that with autonomous vehicles, the transportation function will be overtaken by a multitude of activities: work, sport, entertainment, etc. By freeing us from the obligation to drive, the autonomous connected vehicle is changing our relationship with time in travel (which will no longer be “lost”) and our relationship with space in these new vehicle types (the interior equipment of which requires rethinking).

“The autonomous connected vehicle, as we call it, could be the trigger for far-reaching change in the mobility sector. Mobile hyperplace is a collaborative project that tackles mobility issues beyond the simple transportation of people and goods”, explains Mireille Apel-Muller, Director of the City on the Move Institute. “One of the project objectives is to invent autonomous and connected vehicle applications when the focus is not primarily travel but on-board activity”, she adds.

According to Philippe Watteau, Managing Director at VEDECOM, in his closing address, “the obsession with movement, such is the new focus, the new opportunity and the new freedom provided by autonomous mobility. It is targeted, at a level beyond that of the technology, by the VEDECOM-IVM’s Mobile Hyperplace programme through the radical development of the issue of new applications of autonomous mobility.”

Read the press release

Mobile Hyperplace website : https://www.mobilehyperplaces.com/

Interviews on Youtube

Articles récents :

Projet Hyperlieux mobiles : quels impacts les véhicules autonomes et connectés auront-ils sur nos déplacements et la ville de demain ?

L’arrivée du véhicule électrique, autonome et connecté et les passions qu’il soulève (autant que les investissements publics et privés qu’il attire) est un catalyseur extrême pour toutes les innovations et mutations déjà en cours dans le champ des mobilités. Le projet de recherche-action Hyperlieux mobiles, mené par l’Institut pour la Ville en Mouvement-VEDECOM (IVM) en s’appuyant sur un hub de recherche international et multidisciplinaire, vise à identifier et à étudier les diverses émergences et pratiques actuelles dans les activités en mouvement, au-delà du simple transport de personnes ou de biens. Le but est de mieux appréhender les mutations radicales en cours dans les activités mobiles, définir les caractéristiques des nouveaux espaces induits par l’arrivée de ces véhicules hybrides et multifonctionnels, identifier les potentiels de développement avec les véhicules autonomes et connectés et imaginer les hyperlieux mobiles de demain, micro-espaces urbains ou producteurs d’urbanité.

Pour présenter les premiers résultats de ce projet d’envergure, l’IVM organisait le 7 février une journée de rencontres qui a réuni plus de 170 participants. Au programme : séances de débats et d’échanges, projection de films, micro-ateliers, exposition…

Observer la société pour innover
L’enjeu du projet est de dévoiler les formes inattendues d’urbanité générées par de nouvelles interactions entre espaces, mobilités, connectivités et activités. Pour ce faire, le hub de recherche international de l’IVM est parti de l’observation des pratiques et des modes de vie et de consommation existants. En s’appuyant sur son réseau de partenaires en Amérique Latine, en Chine, en Afrique et en Europe, il a recensé pas moins de 250 activités mobiles : du triporteur africain équipé d’un système Wifi à l’expérience d’un abattoir mobile en Suède, en passant par des nouveaux types de cinéma ou de médiathèques ambulants. En analysant comment le véhicule porteur d’une activité mobile peut, d’ores et déjà, participer à une redéfinition des lieux du quotidien, l’IVM espère envisager les ruptures possibles liées à la généralisation du VAC.

La mobilité de demain : activités, sociabilité et interactivité
Fort de toutes ces observations, le projet entre dans sa seconde phase. L’objectif est désormais de concevoir de nouveaux services et d’élaborer des projets d’activités en mouvement enrichies, augmentées et multipliées par le VAC. Il s’agit aussi d’expérimenter des dispositifs en partenariat avec des acteurs locaux et des territoires et de scénariser les situations et les micro-espaces urbains ainsi que les hyperlieux mobiles de demain. De même que les nouvelles fonctionnalités offertes par le smartphone n’ont pas seulement amélioré le téléphone mais ont aujourd’hui pris le pas sur la fonction téléphonie, il est probable qu’avec le véhicule autonome la fonction transport sera dépassée par une multitude d’activités : travail, sport, divertissement, etc. En nous libérant de l’obligation de conduire, le véhicule autonome et connecté fait évoluer notre rapport au temps (qui ne serait plus « perdu ») dans les déplacements et notre rapport à l’espace dans ces nouveaux types de véhicules (dont l’aménagement intérieur devrait être repensé).

« Le véhicule autonome et connecté, tel qu’il est annoncé, peut être un détonateur de mutations très profondes dans la mobilité. Hyperlieux mobiles est un projet collectif qui permet d’aborder les questions de mobilité au-delà du simple transport de personnes et de biens » explique Mireille Apel-Muller, directrice de l’Institut pour la Ville en Mouvement. « L’un des objectifs du projet est d’inventer les applications du véhicule autonome et connecté quand le motif n’est pas avant tout le déplacement mais l’activité à bord » ajoute-elle.

Selon Philippe Watteau, Directeur Général de VEDECOM, qui concluait les échanges de la journée, « habiter le mouvement, tel est le nouvel enjeu, la nouvelle opportunité, la nouvelle liberté qu’offre la mobilité autonome et qu’adresse, bien au-delà de la technologie, le programme Hyperlieux mobiles de l’Institut pour la Ville en Mouvement de VEDECOM en approfondissant, de manière radicale, la question des nouveaux usages de la mobilité autonome ».

Lire le communiqué de presse

Pour en savoir plus : https://www.mobilehyperplaces.com/

Écouter les interviews : rendez-vous sur Youtube

Articles récents :