VEDECOM a le plaisir de vous annoncer la thèse de Thiwiza BELLACHE & Hocine DAOU

VEDECOM a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de Mme Thiwiza BELLACHE intitulée  » Contrôle dynamique des communications dans un environnement V2V et V2I  » qui aura lieu le jeudi 08 février 2018 au Laboratoire LI-PARAD à l’UVSQ.
Cette thèse a été effectuée sous la Direction de Mr. Samir TOHME, Mme. OYUNCHIMEG SHAGDAR et Mme. SONDES KALLEL.

JURY
Cette soutenance aura eu lieu de avant le jury :
François COSTA, Laboratoire SATIE, Directeur de thèse
Mickaël PETIT, CNAM-Laplace- Satie, Co-directeur de thèse
Eric LABOURE, Laboratoire GEEPS, Co-directeur de thèse
Nicolas GINOT, IETR (IUT de Nantes), Rapporteur
Stéphane AZZOPARDI, Safran Tech, Rapporteur
Pierre BIDAN, UPS Toulouse (Laplace), Examinateur
Paul Etienne VIDAL, INI de Tarbes (LGP/ENI), Examinateur
Menouar AMEZIANI, VEDECOM, Invité

RESUME
Nous nous intéressons dans cette thèse de doctorat au développement des applications ITS de la sécurité routière afin d’améliorer la sécurité et le confort des conducteurs sur la route.
Nous nous sommes essentiellement concentrés sur l’utilisation efficace de la ressource radio pour éviter la congestion du canal radio. On vise également l’amélioration de la gestion de la mobilité pour assurer une connectivité continue entre une entité sur Internet et le véhicule(s) sur la route.
Dans un premier temps, nous proposons une amélioration de la transmission multi-sauts basée sur la contention (CBF) par une fonctionnalité de contrôle de la congestion (DCC). Plus précisément, nous proposons un algorithme de transfert de paquets, CBF2C, qui est conçu pour s’adapter à l’architecture DCC de standard ETSI. Afin d’utiliser efficacement le canal. L’algorithme CBF2C adapte le nombre de retransmission et le temps d’attente maximal (Wait-Time maximum) en fonction de l’état de la charge du canal (CBR). Des simulations sont réalisées, ciblant des scénarios lorsque le canal est partagé par les messages DENMs et CAMs simultanément.
Quant à notre seconde contribution, nous avons proposé une approche qui étend Mobile IP au réseau de véhicules qui exigent une dissémination d’informations vers une zone géographique à partir d’un serveur sur Internet. Notre proposition GeoMIP consiste à appliquer la solution de Mobile IP (ou MIP) par zone de routage. Cela va permettre à un nœud fixe dans Internet de communiquer avec les véhicules dans une zone géographique utilisant une adresse IP ainsi qu’une adresse géographique. Un schéma d’adressage hybride (IP et Géographique) est proposé pour permettre aux véhicules d’auto-configurer des adresses routables afin d’assurer une communication avec Internet.

 

VEDECOM a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de Mr Hocine DAOU  intitulée « Méthodologie de conception numérique d’un module de puissance dédié à l’automobile électrique en vue de l’optimisation des surtensions, des pertes et des émissions conduites » qui aura lieu le jeudi 08 février 2018 à l’ENS Cachan.
Cette thèse est issue de la collaboration entre le SATIE et l’Institut VEDECOM.

JURY
François COSTA, Laboratoire SATIE, Directeur de thèse
Mickaël PETIT, CNAM-Laplace- Satie, Co-directeur de thèse
Eric LABOURE, Laboratoire GEEPS, Co-directeur de thèse
Nicolas GINOT, IETR (IUT de Nantes), Rapporteur
Stéphane AZZOPARDI, Safran Tech, Rapporteur
Pierre BIDAN, UPS Toulouse (Laplace), Examinateur
Paul Etienne VIDAL, INI de Tarbes (LGP/ENI), Examinateur
Menouar AMEZIANI, VEDECOM, Invité

RESUME
Le véhicule électrique (VE) s’inscrit actuellement dans un contexte industriel fortement corrélé aux contraintes environnementales. Un tel contexte où la minimisation des coûts est également vitale impose par conséquent des contraintes de développement et de réalisation. Les modules de puissance constituent un coût conséquent dans un système de conversion pour l’automobile.
Nous nous plaçons dans le contexte des modules de puissance à IGBT en technologie silicium qui assurent les fonctions de conversion d’énergie (AC/DC ou DC/AC) pour des applications moyennes et fortes puissances. L’un des points les plus limitant de ces modules est l’aspect inductif de la maille de commutation. L’intégration de condensateurs de découplage (Ceq) au sein du module permet de réduire les effets des inductances parasites car ils offrent un chemin à basse impédance au courant commuté et augmentent la vitesse de commutation du composant. C’est cette solution que nous avons étudiée.
Le but est de démontrer la faisabilité d’une telle solution couplée avec le choix optimal de la résistance de grille (Rg) des puces IGBT.
Nous avons établi des règles de conception permettant la construction de modèles circuit d’un bras d’onduleur permettant l’intégration de fonctions de découplage. Ce dernier nous a permis dans un premier temps de réduire les surtensions aux bornes des composants mais les pertes par commutation n’ont pas pu être améliorées significativement en comparaison à un module conventionnel.
La démarche suivie pour aller plus loin a consisté à chercher un compromis entre les valeurs des condensateurs distribués dans le module et le choix des résistances de grille des puces IGBT.
L’optimisation par algorithmes génétiques est la solution qui a été trouvée pour contourner les problèmes bloquants et améliorer significativement les performances du module.

Articles récents :