VEDECOM a réuni, pour le compte du Battle Lab Terre, plusieurs industriels français de la Défense terrestre.

 

Objectif : mettre en œuvre un convoi autonome de véhicules en mode multi-Follow Me derrière un véhicule de tête. La perspective à terme est de déployer des convois autonomes interopérables sur les théâtres d’opération en intégrant les contraintes du domaine de la défense.

 

Les partenaires du projet étaient NEXTER Robotics, ARQUUS et CNIM.

 

Un partenariat inédit lancé juste après l’inauguration du Battle Lab Terre

 

VEDECOM a été missionné en tant que tiers de confiance et Institut de R&D expert sur la question du véhicule autonome et électrique. L’Institut de Transition Energétique dispose en effet à Versailles, dans le quartier de Satory, de plateformes et d’équipes de recherche dédiées à ces deux domaines ainsi qu’aux nouvelles solutions de mobilité. Ses équipes ont récemment mis au point une technologie de convois autonomes pour véhicules civils expérimentée sur route ouverte à Versailles, dans le cadre du projet européen Autopilot.

VEDECOM est aussi situé au cœur du « cluster des mobilités innovantes » porté par le Département des Yvelines, à côté d’Arquus et Nexter, à deux pas des pistes d’essai et du tout nouveau Battle Lab Terre. Enfin, il bénéficie d’un important écosystème de partenaires et membres, à commencer par Renault et PSA.

Ce projet commun, intitulé MC² pour « Micro-convoi au contact », a été coordonné par sa filiale commerciale VEDECOM Tech. Il a commencé par la création d’un consortium entre l’institut de recherche VEDECOM, VEDECOM Tech et les industriels NEXTER Robotics, ARQUUS et CNIM.

 

Plus d’informations :

Consultez cet article en entier sur le site internet de VEDECOM TECH  Découvrez la vidéo de l’événement