Première européenne dans les Yvelines : Des navettes autonomes et électriques circulent, sans opérateur à bord, dans un environnement complexe

Lancées officiellement en mai 2021 sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, les navettes autonomes et électriques du programme de recherche Navetty porté par le Département des Yvelines, EasyMile, Transdev, ArianeGroup et VEDECOM roulaient depuis lors avec un opérateur à bord. Début novembre une nouvelle étape a été franchie. Les navettes fonctionnent à présent de manière totalement autonome, sans opérateur humain à l’intérieur des véhicules, concrétisant ainsi une première à l’échelle européenne au sein d’un environnement complexe, dans des conditions habituelles de circulation.

Pour le Département des Yvelines, qui y a investi 2,5 millions d’euros, le programme de recherche Navetty vise à favoriser la R&D industrielle sur le territoire, mais aussi à s’assurer du déploiement de ces innovations sur voie ouverte à la circulation publique. « La résolution de la problématique du dernier kilomètre, que nombre d’habitants du territoire rencontrent dans leurs déplacements quotidiens, est aussi un objectif prioritaire, et s’inscrit pleinement dans le renforcement de la politique d’investissement dans les mobilités du territoire. Ce service de navettes autonome devra permettre, à terme, une connexion optimale aux futures gares du RER EOLE. Le Département poursuit également son appui au renforcement des liens entre les industries aéronautiques, technologiques et automobiles, très présentes sur le territoire. » explique Maxime Rabasté, Directeur de l’Environnement et du Développement au Département des Yvelines.

Le premier service de mobilité sans opérateur à bord est opérationnel dans un environnement complexe dans les Yvelines 

Deux navettes, développées par EasyMile et opérées par Transdev, parcourent chaque jour des boucles pouvant aller jusqu’à 6,6 km pour permettre aux collaborateurs d’ArianeGroup – jusqu’à 10 voyageurs par trajet – de se déplacer sur le site de 92 ha, tout en garantissant qualité de service et sécurité. Depuis le lancement, c’est plus de 50 rotations quotidiennes et 23 000 kilomètres parcourus en toute sécurité.

Le site d’ArianeGroup constitue une étape idéale avant un déploiement futur à l’échelle urbaine. Il rassemble en effet tous les éléments de complexité d’une agglomération. Les navettes sont intégrées dans un environnement partagé où circulent piétons et véhicules, sans modification des infrastructures existantes ni de voie dédiée. Le parcours intègre des ronds-points, des intersections, un tunnel et 18 arrêts répartis sur l’ensemble du site.

Pour Benoît Perrin, Directeur Général d’EasyMile : “Nous sommes aujourd’hui fiers d’avoir un service fiable, et pertinent pour les salariés d’ArianeGroup, sur un site aussi complexe et de manière totalement autonome. Les navettes autonomes sont un moyen de renforcer l’attractivité du transport public, en proposant des solutions de mobilité collectives pratiques et sûres. Notre technologie est prête à être déployée sur des sites de cette envergure et d’autres sites vont bientôt suivre l’exemple d’ArianeGroup.”

Un superviseur à distance pour 3 navettes autonomes

La mise en circulation des navettes autonomes sans opérateur à bord a suivi un déploiement progressif et s’est étalée sur 5 mois, garantissant à chaque étape un niveau de sécurité total. Un superviseur à distance peut intervenir ou échanger avec les passagers à tout moment depuis le Poste de Commande Centralisé (PCC), avec une possibilité d’agir lorsque cela est nécessaire.

L’arrivée d’une troisième navette en janvier va permettre de tester la faisabilité de superviser une flotte de trois navettes autonomes avec un seul superviseur, tout en assurant la sécurité et la performance du service.

De plus, cela permet de se projeter vers le déploiement d’un service commercial permanent de navettes autonomes. C’est le seul projet en Europe dans lequel trois navettes seront opérées à distance par un superviseur, sans opérateur à bord et dans des conditions habituelles de circulation.

« A travers ce programme, Transdev se prépare à opérer les premiers services commerciaux de navettes autonomes. Depuis la formation des superviseurs jusqu’au déploiement et à l’exploitation du service, nous déclinons nos expertises métiers pour atteindre les mêmes standards de sécurité et de qualité de service que dans nos flottes de véhicules conduits. » indique Virginie Fernandes, Directrice de la stratégie et de la Transformation du groupe Transdev.

Prochaine étape : Déployer un service de navettes autonomes à la demande

Maintenant que les premiers objectifs technologiques sont atteints, les efforts vont se concentrer sur le développement du service pour les salariés d’ArianeGroup. Une application mobile devrait être lancée début 2023 pour permettre aux salariés de commander une navette directement depuis le lieu où ils se trouvent grâce à un système de géolocalisation intégré.

Le programme Navetty continuera ses avancées avec le lancement, courant 2023, d’un parcours sur route ouverte, entre la gare des Mureaux et le site d’ArianeGroup. « Navetty fait partie de la vie de notre site depuis un an et demi et se prépare maintenant à sortir dans la ville pour étendre à terme le service proposé à nos salariés. Fidèle à son esprit novateur et pionnier, le site ArianeGroup des Mureaux est fier de contribuer activement au développement de véhicules urbains autonomes », explique Hugues Emont, directeur du site ArianeGroup des Mureaux.

Crédits photo : ©ArianeGroup-Pepper Box-Julien Hazemann

 

Ce sera également l’occasion d’expérimenter la mise en place d’un service du « dernier kilomètre » et de réfléchir aux prochaines étapes de déploiement. Pour Eric Lebeau, Directeur Général de VEDECOM, « le programme Navetty est une illustration concrète de la mission de VEDECOM d’encourager et de fédérer l’innovation dans l’écosystème de la mobilité, en associant territoires, constructeurs et opérateurs de transport dans cette première européenne. Dans le cadre de ce programme, VEDECOM va prochainement expérimenter deux scénarios de conduite coopérative entre infrastructure et véhicules à travers la mise en place d’un rond-point intelligent où la perception débarquée suivie d’une analyse de risque de collision permettront de communiquer aux navettes des consignes de manœuvre, permettant ainsi d’améliorer encore la sécurité et d’optimiser le temps de passage du rond-point. Un pas de plus vers le déploiement sécurisé de flottes de véhicules automatisés partagés. »

 

 

Télécharger le communiqué de presse

Mobilité décarbonée : VEDECOM partenaire de Drive to Zero

VEDECOM est partenaire de la première édition du salon Drive to Zero, le grand évènement de la mobilité décarbonée qui sera tiendra du 6 au 8 avril 2023 au Grand Palais Ephémère à Paris.

La genèse de Drive to Zero

En juin dernier, le parlement européen votait en faveur de l’interdiction de la vente de voitures neuves thermiques à horizon 2035.

Cette décision, qui marque une nouvelle étape vers l’objectif de neutralité carbone en 2050, intervient dans un contexte de réduction des émissions CO2 face au réchauffement climatique.

Le transport des hommes et des marchandises constitue en effet aujourd’hui l’activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre.

Alors que la route reste le moyen de déplacement dominant, il est désormais incontournable de décarboner ses usages. Pour combler l’écart entre les objectifs et cette réalité, les acteurs industriels et territoriaux doivent s’organiser et faire évoluer leurs modèles.

C’est pour cela qu’a été créé Drive to Zero.

Qu’est-ce que Drive to Zero ?

Drive to Zero accompagne l’ensemble des acteurs de la filière face aux obstacles du déploiement de la mobilité bas carbone. Ce rendez-vous mettra ainsi en relation les acteurs publics et les entreprises pour répondre aux défis du déploiement en matière d’équipements et d’infrastructures, d’usages et de pratiques nouvelles mais également de financement et d’accessibilité des solutions.

La première édition du salon Drive to Zero aura lieu au printemps prochain, du 6 au 8 avril 2023 au Grand Palais Ephémère à Paris.

VEDECOM et Drive to Zero, un partenariat naturel

« Pour un Institut de Transition Energétique tourné vers les mobilités du futur tel que VEDECOM, il est naturel de devenir partenaire de Drive to Zero », explique Eric Lebeau, Directeur Général de l’Institut. Drive to Zero et VEDECOM convergent également sur la nécessité de fédérer les acteurs de l’écosystème de la mobilité décarbonée.

En effet, à travers ses 3 axes de R&D pluridisciplinaires que sont L’Electrification, le Véhicule automatisé et connecté et les Nouvelles solutions de mobilité et énergies partagées, VEDECOM fait collaborer l’écosystème public-privé des mobilités pour accélérer le développement d’une nouvelle filière française des mobilités durables, c’est-à-dire plus écologiques, automatisées et partagées.

Dans le cadre du partenariat, VEDECOM met à disposition son expertise de la mobilité en participant notamment au comité éditorial pour planifier le programme de l’évènement à suivre en 2023 pour la mobilité décarbonée.

Retrouvez plus d’informations sur le Salon Drive to Zero.

Rendez-vous prochainement pour découvrir la programmation complète du salon.

 

Le Grand Palais Éphémère. Champs de mars, Paris. 07/05/2021 Wilmotte & associés architectes
@Patrick Tourneboeuf/RMN_GP/ Paris 2024 / Tendance Floue