VEDECOM salue la première HDR issue de ses équipes : Oyunchimeg SHAGDAR est désormais habilitée à encadrer des travaux de recherche

Oyunchimeg SHAGDAR, PhD au sein de VEDECOM depuis 2015 dans le Programme Eco-mobilité, a soutenu avec succès son Habilitation à Diriger la Recherche (HDR) le 6 septembre 2018 à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Le sujet de recherche s’intitulait « Optimizing Wireless Communications in Dense Mobile Environments » (Optimiser les communications sans fil en environnement denses).

L’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) succède au Doctorat. Elle sanctionne la reconnaissance des acquis universitaires les plus élevés, notamment le haut niveau scientifique du candidat, son aptitude à maîtriser une stratégie de recherche dans un domaine scientifique ou technologique suffisamment large ou encore sa capacité à encadrer de jeunes doctorants.

Le Professeur Féthi Ben Ouezdou, Directeur Scientifique de VEDECOM a félicité cette dernière pour son HDR et chaleureusement remercié le jury. Il s’est exprimé sur l’ambition qu’a l’Institut d’encourager davantage de ses chercheurs à préparer leur HDR. L’objectif à terme, une fois que le nombre d’HDR aura sensiblement augmenté, est d’intégrer VEDECOM à l’Université de Paris-Saclay en tant qu’Ecole Doctorale,

Optimiser les communications sans fil en environnements mobiles denses

L’augmentation du nombre d’appareils connectés conjuguée à la limitation des ressources fait émerger le besoin de solutions fiables de communication en environnements denses. Si les protocoles de communication ne sont pas bien conçus, des problèmes de congestion des canaux de communication affectent les réseaux de communication denses. L’encombrement des canaux peut se révéler très dommageable dans les réseaux distribués, comme les réseaux pour véhicules, qui doivent desservir des applications exigeantes.

Afin d’améliorer la qualité des communications en environnements mobiles denses, Oyunchimeg Shagdar et son équipe ont développé différentes solutions de communication sans fil dédiées aux systèmes de transport intelligents (ITS). Les chercheurs, qui s’intéressaient principalement à la sécurité routière et aux logiciels de conduite autonome, ont présenté des travaux algorithmiques, des analyses mathématiques et des résultats de tests de performance issus de la simulation informatique et de diverses expérimentations.

Articles récents :

LA MOBILITÉ, ÇA S’APPREND !

Des Assises de la mobilité aux Débats citoyens sur le véhicule autonome, la mobilité inclusive est identifiée et reconnue par tous comme un enjeu sociétal majeur. Cependant, malgré les progrès réalisés par les acteurs de la mobilité et des transports en la...

lire plus