Mobilité décarbonée : VEDECOM partenaire de Drive to Zero

VEDECOM est partenaire de la première édition du salon Drive to Zero, le grand évènement de la mobilité décarbonée qui sera tiendra du 6 au 8 avril 2023 au Grand Palais Ephémère à Paris.

La genèse de Drive to Zero

En juin dernier, le parlement européen votait en faveur de l’interdiction de la vente de voitures neuves thermiques à horizon 2035.

Cette décision, qui marque une nouvelle étape vers l’objectif de neutralité carbone en 2050, intervient dans un contexte de réduction des émissions CO2 face au réchauffement climatique.

Le transport des hommes et des marchandises constitue en effet aujourd’hui l’activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre.

Alors que la route reste le moyen de déplacement dominant, il est désormais incontournable de décarboner ses usages. Pour combler l’écart entre les objectifs et cette réalité, les acteurs industriels et territoriaux doivent s’organiser et faire évoluer leurs modèles.

C’est pour cela qu’a été créé Drive to Zero.

Qu’est-ce que Drive to Zero ?

Drive to Zero accompagne l’ensemble des acteurs de la filière face aux obstacles du déploiement de la mobilité bas carbone. Ce rendez-vous mettra ainsi en relation les acteurs publics et les entreprises pour répondre aux défis du déploiement en matière d’équipements et d’infrastructures, d’usages et de pratiques nouvelles mais également de financement et d’accessibilité des solutions.

La première édition du salon Drive to Zero aura lieu au printemps prochain, du 6 au 8 avril 2023 au Grand Palais Ephémère à Paris.

VEDECOM et Drive to Zero, un partenariat naturel

« Pour un Institut de Transition Energétique tourné vers les mobilités du futur tel que VEDECOM, il est naturel de devenir partenaire de Drive to Zero », explique Eric Lebeau, Directeur Général de l’Institut. Drive to Zero et VEDECOM convergent également sur la nécessité de fédérer les acteurs de l’écosystème de la mobilité décarbonée.

En effet, à travers ses 3 axes de R&D pluridisciplinaires que sont L’Electrification, le Véhicule automatisé et connecté et les Nouvelles solutions de mobilité et énergies partagées, VEDECOM fait collaborer l’écosystème public-privé des mobilités pour accélérer le développement d’une nouvelle filière française des mobilités durables, c’est-à-dire plus écologiques, automatisées et partagées.

Dans le cadre du partenariat, VEDECOM met à disposition son expertise de la mobilité en participant notamment au comité éditorial pour planifier le programme de l’évènement à suivre en 2023 pour la mobilité décarbonée.

Retrouvez plus d’informations sur le Salon Drive to Zero.

Rendez-vous prochainement pour découvrir la programmation complète du salon.

 

Le Grand Palais Éphémère. Champs de mars, Paris. 07/05/2021 Wilmotte & associés architectes
@Patrick Tourneboeuf/RMN_GP/ Paris 2024 / Tendance Floue

La France vitrine de la mobilité autonome européenne

Le démonstrateur NAVETTY est un service de mobilité en navettes autonomes sur un site représentatif d’une agglomération. Lancé en mai 2021, il sera opérationnel sans opérateur à bord dès 2022.

Une démonstration de 3 ans baptisée NAVETTY démarre sur le site industriel d’ArianeGroup aux Mureaux (78). Le projet de R&D NAVETTY est porté par VEDECOM, institut de recherche sur les mobilités du futur, ArianeGroup, Transdev Systèmes de Transport Autonome, EasyMile et le Conseil départemental des Yvelines, qui a investi massivement pour la réussite de ce projet.

Il a pour objectif de mettre en œuvre un service de mobilité avec des navettes électriques autonomes sans opérateur à bord sur un site représentatif de la complexité d’une agglomération.

Celui-ci sera supervisé à distance via un logiciel depuis un PCC local et s’appuiera sur une infrastructure routière connectée. Il s’agit d’une première étape primordiale et unique en Europe qui permettra de valider la technologie et le modèle économique, condition nécessaire pour le déploiement d’un service à grande échelle qui sera initié sur voies publiques en vallée de Seine.


Vue aérienne du site ArianeGroup Mureaux ©Mairie des Mureaux / Philippe Graindorge
Les navettes autonomes Navetty sont des EasyMile EZ10 ©ArianeGroupe

NAVETTY s’appuiera sur cinq axes de R&D. Le premier constitue l’enjeu principal du projet : après l’expérimentation de Satory avec des navettes à perception étendue avec opérateur à bord, sur route ouverte, il s’agira de passer en mode sans opérateur à bord, avec une supervision à distance. Les 4 autres axes de recherche sont la cybersécurité, la sûreté de fonctionnement du système de mobilité, les infrastructures connectées intelligentes et l’acceptabilité de l’écosystème.

Pour ce démonstrateur à grande échelle, le choix du site ArianeGroup des Mureaux, qui s’étend sur une surface de 92 ha, s’est révélé idéal car il réunit tous les éléments de complexité d’une agglomération urbaine : circulation routière et piétonne, ronds-points, intersections et stationnement. Un environnement qui doit permettre de préparer un futur passage à l’échelle urbaine. Ce service de navettes autonomes a été également conçu pour répondre aux besoins d’ArianeGroup pour faciliter l’accès à ses sites.

La supervision à distance : une technologie essentielle pour un passage en mode « sans opérateur à bord »

La mise en place d’un service de mobilité avec des véhicules autonomes sans opérateur à bord, qui présente la qualité de service et le niveau de sécurité requis, nécessite une nouvelle technologie permettant d’assurer la supervision par un opérateur à distance. Il s’agit du logiciel de Supervision de Flottes de Véhicules Autonomes développé par Transdev Systèmes de Transport Autonome. Celui-ci a trois fonctions principales : le management de la flotte, le monitoring du système et l’expérience client.
Au sein du PCC installé sur le site, des opérateurs de supervision de Transdev Ile-de-France seront présents afin de superviser le service en temps réel.

La cybersécurité et la sûreté de fonctionnement du système de mobilité : des requis préalables

La cybersécurité est au centre des recherches menées dans le cadre de ce projet. L’enjeu est d’assurer la sécurité du système de mobilité contre d’éventuels actes de malveillance.
En effet, les véhicules autonomes actuels embarquent des technologies permettant d’assurer la perception, la supervision et la décision d’une trajectoire. Ces facultés sont rendues possibles grâce à des capteurs et des unités de traitement et de calcul qui doivent être parfaitement sécurisés pour le transport de passagers.

Gestion autonome de passage des ronds-points : une étape technologique majeure

L’infrastructure connectée et intelligente mise en place au niveau des carrefours et ronds-points est développée par VEDECOM. Le but est de gérer de manière plus efficace le passage d’un rond-point par une navette. L’infrastructure sera capable d’analyser l’activité des véhicules et des utilisateurs du rond-point sur ses axes d’entrée et de sortie, ainsi que de transmettre des autorisations aux navettes afin de permettre une meilleure gestion du passage du rond-point, avec fluidité et en toute sécurité : autorisation ou interdiction de s’engager dans le rond-point, proposition d’une trajectoire optimale.

L’acceptabilité de l’écosystème : un enjeu déterminant pour valider le modèle

Pour maximiser la réussite de ce service de mobilité autonome inédit, son acceptabilité constitue un enjeu déterminant. Les travaux réalisés par VEDECOM dans le cadre de ce projet s’attacheront à prendre en compte les avis des utilisateurs finaux, mais aussi ceux de l’ensemble des acteurs de l’écosystème dont les actions peuvent avoir un impact direct ou indirect sur le déroulement du service.

Plusieurs cas d’usage étudiés, du site industriel d’ArianeGroup aux gares et au Campus des Mureaux, via des zones urbaines et péri-urbaines

En parallèle des travaux de recherche, plusieurs cas d’usage vont être étudiés pour préparer le déploiement de navettes autonomes sur le territoire des Yvelines.

Cas d’usage 1 : service de navette autonome sans opérateur à bord, sur un site industriel représentatif d’une agglomération.

Le premier cas d’usage est la mise en opération d’un service de transport en navettes autonomes sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, site spécialisé dans la maîtrise d’œuvre et la conduite de grands programmes spatiaux civils et militaires incluant le développement d’Ariane 6.

Il s’agit de proposer pendant 3 ans un service de transport avec deux navettes autonomes. Le service démarrera en 2021. L’objectif est ensuite d’exploiter ce service sans opérateur à bord à partir de 2022. Ce site dont la superficie (50 bâtiments répartis sur 92 ha) et la fréquentation (2 700 personnes) sont comparables à celles d’un quartier d’une agglomération, constitue un lieu de démonstration idéal.

Cas d’usage 2 : service de navette autonome du « dernier kilomètre » pour relier une gare à un site industriel.

Un autre parcours sera analysé puis expérimenté pendant un temps limité au cours du projet, en concertation avec l’autorité organisatrice de mobilité. Celui-ci reliera la gare des Mureaux au site d’ArianeGroup qui se trouve à une distance de moins de 2 km.

Cas d’usage 3 et 4 : service de mobilité autonome en zone urbaine et péri-urbaine.

Deux autres parcours seront étudiés pour évaluer les conditions de faisabilité de la mise en place d’un service de mobilité en navettes autonomes, en zone urbaine et péri-urbaine, entre le Campus des Mureaux et la gare des Mureaux (cas 3) et entre la gare des Clairières de Verneuil et le site d’ArianeGroup (cas 4). Le Campus des Mureaux, un haut lieu de l’innovation en Île-de-France, attire des flux importants depuis et vers les gares et le site d’ArianeGroup. De plus, le flux entre la gare des Clairières de Verneuil et le site ArianeGroup est particulièrement important aux heures de pointe, car les trajets se font actuellement essentiellement en voiture.

NAVETTY, un projet partenarial sur le territoire des Yvelines

Les Yvelines étant le premier département automobile de France, le Conseil départemental des Yvelines soutient depuis son origine l’Institut VEDECOM, notamment à travers un financement de 20 millions d’euros de son programme de Recherche & Développement autour des mobilités innovantes (mobilité décarbonée, véhicule autonome…) faisant du Département le principal financeur public de l’Institut aux côtés de l’ANR.

Avec cette expérimentation, le Département des Yvelines confirme son soutien au redéveloppement industriel du territoire de Grand Paris Seine & Oise et renforce sa politique d’investissement dans les mobilités sur ce territoire (enveloppe financière d’environ 500 M€ dédiée aux grands projets de transports en commun ferrés et à la création d’infrastructures routières départementales).

Au-delà de l’intérêt technologique du projet, le Département entend aussi soutenir le mariage de l’expertise de l’industrie spatiale d’ArianeGroup en matière de systèmes complexes avec l’expertise d’acteurs de la mobilité autonome comme VEDECOM, Transdev Systèmes de Transport Autonome et EasyMile, dans une logique consistant à renforcer les liens entre les industries aéronautiques, technologiques et automobiles très présentes sur le territoire.

« Les Yvelines sont un territoire d’innovation et le lancement de cette expérimentation réaffirme notre volonté de développer les mobilités innovantes et durables sur notre Département. Je me réjouis de cette dynamique industrie / recherche. Mise au service des Yvelinois, elle s’apprête à révolutionner leur quotidien », déclare Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines.

NAVETTY répond à l’ambition de VEDECOM de développer des technologies de rupture et une vision transversale des nouveaux usages, en coopération avec des acteurs industriels majeurs et par des mises en œuvre concrètes pour la collectivité. Il consacre plus d’un tiers de son activité à la R&D sur le véhicule autonome et connecté et un autre tiers à celle sur le véhicule électrique. Il a développé une expertise interdisciplinaire sur la thématique du véhicule autonome, rendue visible par un certain nombre de premières en France et en Europe, telles que la première démonstration de véhicule autonome de niveau 4 en Europe sur route ouverte (7 km) à Bordeaux en 2015, ou la première démonstration de service autonome à la demande sans chauffeur, avec interface client et supervision à distance, sur zone frontalière, à Strasbourg en 2017. De ce fait, il contribue activement à la Stratégie Française sur le Véhicule Autonome. Il a lancé en novembre 2020, avec ses partenaires, le premier baromètre mondial sur l’acceptabilité du véhicule autonome.

Pour Philippe Watteau, Directeur Général de VEDECOM, « ce projet porte un double enjeu, à la fois technologique et social : accélérer le passage de la recherche appliquée sur le véhicule électrique et autonome, à la mise en œuvre opérationnelle ; apporter de vrais services aux populations, dans des zones excentrées où les coûts de transport traditionnel sont trop élevés. VEDECOM y jouera aussi pleinement son rôle : un rôle de fédérateur public/privé, et un rôle de soutien au développement économique d’industries françaises »

Le montage du projet NAVETTY

Le projet, piloté par VEDECOM, est porté et financé par quatre partenaires via un contrat de consortium entre VEDECOM, ArianeGroup, Transdev Systèmes de Transport Autonomes et EasyMile. Le Département des Yvelines apporte également un soutien de 2,5M€ à ce projet, faisant de lui le principal financeur.

ArianeGroup mettra à disposition son site des Mureaux, dans les Yvelines, au service de l’écosystème de la mobilité autonome pour accueillir l’expérimentation in-situ, étudier une solution aux problématiques de mobilité et contribuer à la diminution de l’empreinte carbone. Outre les premiers et derniers kilomètres en interconnexion des gares, l’expérimentation doit faciliter la fluidité des déplacements des salariés et visiteurs entre les bâtiments, et limiter l’usage des véhicules individuels sur le site. Une évaluation de ce cas pilote pourrait permettre d’étudier un déploiement à plus grande échelle sur d’autres sites ArianeGroup.

« Innovation technologique et responsabilité environnementale sont au cœur des savoir-faire spatiaux d’ArianeGroup. En tant que leader européen de l’accès à l’espace, nous contribuons quotidiennement à améliorer la vie sur Terre, et c’est donc à la fois une fierté et une évidence de mettre notre site à disposition pour cette expérimentation », a expliqué Hugues Emont, directeur du site ArianeGroup des Mureaux.

Transdev Systèmes de Transport Autonome est intégrateur de systèmes de transport autonomes, comprenant la supervision, les véhicules autonomes et l’infrastructure connectée. Transdev Systèmes de Transport Autonome fournit des outils technologiques et des services d’ingénierie aux opérateurs locaux et aux villes, pour l’exploitation quotidienne de services de mobilité autonome à grande échelle. Grâce à Transdev Systèmes de Transport Autonome, Transdev est leader dans l’exploitation de services de mobilité autonome, avec plus de 3,5 millions de personnes transportées en véhicules autonomes partagés dans le monde.

« Ce nouveau projet va nous permettre, avec nos partenaires, de franchir une nouvelle étape significative dans le développement de la mobilité autonome et la préparation d’un modèle économique et social efficient. Nous sommes convaincus du rôle central de la supervision dans le cadre de l’opération de services de mobilité autonome sans opérateur à bord, et nous sommes fiers de pouvoir l’expérimenter sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux », indique Patricia Villoslada, Directrice de Transdev Systèmes de Transport Autonome.

EasyMile, fort de son expérience reconnue dans les solutions de mobilité autonomes, propose de fournir les navettes nécessaires à la mise en place de ce projet et les services associés. Depuis le premier jour, EasyMile s’emploie à développer des solutions sûres et performantes pour déployer des véhicules autonomes de niveau 4. La majorité des plus de 300 déploiements réalisés par EasyMile avec sa navette EZ10 ont été réalisés sur route ouverte, mais les réglementations locales à travers le monde obligent la présence d’un opérateur de sécurité à bord des navettes. EasyMile est donc particulièrement intéressé par le projet afin de pouvoir tester et améliorer le déploiement et la gestion d’une opération sans opérateur à bord dans un environnement complexe et représentatif d’une agglomération.

« Ma vision sur les véhicules autonomes est la suivante. Le transport public autonome arrive et arrivera bien avant les voitures et les taxis sans chauffeur. La relative simplicité d’un service de transport en commun le rend idéal pour la technologie autonome déclare Gilbert Gagnaire, Président Fondateur d’EasyMile. Aujourd’hui, avec ce projet unique, nous passons à une étape supérieure dans le déploiement de notre technologie, qui nous permettra d’expérimenter un service sans opérateur en environnement réaliste, et ainsi apporter de nouvelles solutions de mobilité pour de futures applications similaires ».

Télécharger le PDF du communiqué de presse

Voir la vidéo de présentation du projet Navetty

VEDECOM Tech lance M’OBS, première agence de notation des nouvelles mobilités en France

VEDECOM Tech, filiale commerciale de VEDECOM, lance M’OBS, première agence de notation des nouvelles mobilités en France. Son ambition est de permettre aux acteurs de la mobilité d’y voir plus clair dans le foisonnement de nouvelles solutions et offres : covoiturage, autopartage, micro-mobilité, véhicules en libre-service… : un défrichage bienvenu en temps de déconfinement, quand l’usager va retrouver un écosystème des nouvelles mobilités chamboulé.

Les équipes de M’OBS enquêtent sur les conséquences de la crise sur les acteurs des nouvelles mobilités afin de mettre à jour leurs évaluations.

En attendant, M’OBS dévoile sa première étude réalisée avant confinement et crise sanitaire : un classement inédit des opérateurs de la mobilité à travers le monde et ce, autour de trois catégories : le top des applications de mobilité, les meilleurs tarifs proposés par les opérateurs de la mobilité partagée et les pratiques innovantes pour réguler le stationnement des vélos et trottinettes. Pour ce faire, des scores ont été attribués aux différentes solutions sélectionnées selon une méthode d’évaluation tenant compte de la performance économique et de l’expérience utilisateur.

Portrait Stéphane Rabatel

« M’OBS est né d’un constat : le manque de repères dans l’écosystème des nouvelles mobilités. Notre ambition est de donner une vision 360° des solutions existantes au niveau national et international. Chaque solution est évaluée par l’équipe de M’OBS sur la base de 46 critères d’analyse. L’objectif est d’aider les acteurs de la mobilité – notamment les collectivités locales – à mieux appréhender leur environnement et les attentes des usagers afin d’identifier les solutions les plus adaptées à leur territoire » souligne Stéphane Rabatel, Ancien Président de VEDECOM Tech.

 

Découvrir le classement présenté à la presse

Découvrir VEDECOM Tech

VEDECOM à la rencontre des territoires au Salon des Maires

VEDECOM à la rencontre des territoires au Salon des Maires

Cette année encore, VEDECOM et VEDECOM Tech ont profité du Salon des Maires pour partir à la rencontre des territoires. Le rendez-vous national annuel de tous les acteurs de la commande publique avait lieu du 19 au 21 novembre 2019, au parc des Expositions Porte de Versailles. L’occasion pour l’Institut de présenter quatre solutions innovantes pour aider les collectivités locales dans le déploiement de nouvelles solutions de mobilité : Marque ta Route et VEDETECT d’une part, M’OBS et le superviseur interopérable de véhicules autonomes à perception étendue de l’autre.

Un stand pour plonger au cœur des problématiques des territoires dans toute leur diversité

Situé au cœur de la zone Transports et Véhicules, le stand de l’Institut au Salon des Maires et des Collectivités Locales avait fière allure. Doté de deux murs didactiques alliant créations graphiques et écrans, il offrait aux regards une vision globale des solutions de mobilité innovantes présentées par VEDECOM. En accroche de stand, des cocottes en papier, qui faisaient passer le message : « ne laissez pas le hasard décider pour vous dans le choix des solutions de mobilité à déployer sur vos territoires ».

Une approche décalée qui a rencontré un vif succès ! En cette période pré-électorale, le salon aura été une bonne occasion pour VEDECOM de s’imprégner des problématiques des territoires, dans leur grande diversité.

Marque ta route et VEDETECT : deux innovations VEDECOM lauréates du Grand Prix de l’Innovation

Parmi les quatre solutions innovantes exposées par l’Institut, deux avaient été distinguées le 22 octobre dernier par le Grand Prix de l’Innovation du Salon des Maires et étaient présentées pour la première fois au public.

Le logiciel « Marque ta route », Premier Prix de l’Innovation dans la catégorie Bâtiments/Travaux Publics/Voirie, est un outil de gestion de patrimoine routier issu des travaux de thèse de Maxime Redondin. Il propose des outils d’analyse de fiabilité et d’aide au remplacement de la signalisation horizontale à partir d’analyses automatiques des inspections de lignes de marquage réalisées par rétro-réflectomètre.

La solution VEDETECT, portée par Julian Garbiso et finaliste dans la catégorie NTIC/Systèmes d’information, est un outil de caractérisation des flux de mobilité. Il utilise l’intelligence artificielle et l’internet des objets (IoT) pour produire des informations sur les flux comparables à ceux des moyens traditionnels mais à un coût sensiblement inférieur. Cette solution, permet aux collectivités territoriales de mieux réguler le trafic, et les aider dans l’élaboration de leur politique de transport.

Deux offres VEDECOM Tech : M’OBS et le superviseur interopérable de véhicules autonome à perception étendue

VEDECOM Tech présentait par ailleurs deux nouvelles offres. La solution M’OBS by VEDECOM Tech est une agence d’évaluation des nouvelles solutions de mobilité. Elle aide les territoires et les acteurs des mobilités à améliorer la connaissance de leur environnement, à évaluer l’adéquation des nouvelles offres de mobilité avec les territoires et à délivrer la meilleure expérience pour les usagers.

La filiale commerciale de l’Institut VEDECOM présentait également en avant-première son Superviseur interopérable de véhicules autonomes à perception étendue. Le Superviseur donne accès, à travers une interface spécifiquement conçue pour les véhicules autonomes, à l’ensemble des capteurs installés sur les infrastructures de bord de route ou embarqués à bord. Il gère également l’ensemble des communications entre tous les systèmes. Plus concrètement, il permet aux collectivités de se doter d’un outil d’apprentissage et de reporting abordable et accessible pour mettre en œuvre des expérimentations de véhicules autonomes. Il accompagne également les opérateurs de transport et peut intégrer les nouveaux projets de développement des constructeurs de véhicules autonomes collectifs.

 

 

Articles récents :

« Serious Game des nouvelles mobilités » Vallée de la Seine

« Serious Game des nouvelles mobilités » Vallée de la Seine

« La mobilité, ça s’apprend » par VEDECOM : bientôt un serious game sur les systèmes de mobilité

Les décideurs et acteurs des collectivités, dans toute leur diversité et chacun dans leur contexte, sont sollicités par une offre constante de dispositifs de mobilités (applications numériques, initiatives de start-ups ou citoyennes, nouveaux objets …) et sont confrontés à des choix liés à l’intégration de nouvelles technologies sur leurs territoires (véhicules autonomes, infrastructures communicantes …).

Devant ces multiples sollicitations, ils sont amenés à étudier et financer des aménagements parfois sans connaissance approfondie des impacts des dispositifs proposés, ni de l’adéquation de ces dispositifs aux situations réelles ou aux souhaits prospectifs de leurs usagers.

Afin de répondre à ces enjeux, l’Institut VEDECOM a le plaisir d’annoncer le lancement de son projet de serious game dédié aux nouvelles mobilités. Ce projet est financé dans le cadre du Contrat de plan interrégional entre l’Etat et les Régions Île-de-France et Normandie pour le développement de la Vallée de la Seine.

L’objectif du jeu est d’aider les collectivités dans leur compréhension et appréciation des impacts de différentes solutions et systèmes de mobilité sur les territoires. Il s’agit de concevoir un dispositif pédagogique et ludique de type jeu vidéo, qui sera le « chainon manquant » de l’aide à la décision pour les acteurs de la mobilité en phase d’exploration avant le lancement d’une étude détaillée d’aménagement et la rédaction d’un cahier des charges.

Le serious game permettra aux joueurs de simuler la mise en oeuvre de différentes solutions de mobilité (micro-mobilité, TC, aménagements de hubs, services de mobilité partagée et/ou autonome, …) et de visualiser l’impact de ses solutions via un tableau de bord d’évaluation multi-critères (coût, confort, environnement). Les données et outils de simulation et modélisation utilisés seront issus des travaux scientifiques de VEDECOM et de ses partenaires.

Le projet est porté par un groupe de travail collaboratif incluant pôle de compétitivité, centres d’expertises, opérateurs de services, game designers et collectivités. Celles-ci sont invitées à exprimer leurs besoins en termes de problématiques et solutions à simuler, modéliser et évaluer.

Par leur soutien à ce projet, les acteurs de la Vallée de la Seine confortent la position de ce territoire comme moteur de l’innovation sur la mobilité : innovation par les technologies, avec notamment l’antériorité du projet TEVAC (Territoire d’Expérimentation pour le Véhicule Autonome et Connecté) lancé par MOVEO en 2015 et la mise en œuvre de Autonomous Lab à Rouen, et innovation par la pédagogie.

Deux ans sont prévus pour la conception et le développement du jeu, pour un lancement opérationnel au 2ème semestre 2021.

Lire le communiqué.

Articles récents :

Pour y voir plus clair dans l’univers foisonnant des nouvelles mobilités, l’Institut VEDECOM présente M’OBS by VEDECOM Tech

Pour y voir plus clair dans l’univers foisonnant des nouvelles mobilités, l’Institut VEDECOM présente M’OBS by VEDECOM Tech

Covoiturage, auto-partage, micro-mobilités, applications, objets en libre service… Avec l’explosion de l’offre en matière de nouvelles mobilités, il devient difficile pour les acteurs de s’y retrouver. Quelles sont les solutions existantes ? Quelle est leur pertinence pour mon territoire ? Leur pérennité et leur business model ? Sauront-elles offrir aux utilisateurs un parcours attrayant et efficace qui saura les rendre rapidement indispensables ? Pour aider les différents acteurs de l’écosystème à mieux appréhender leur environnement, VEDECOM présente la solution M’OBS by VEDECOM Tech, une agence des nouvelles solutions de mobilité.

M’OBS by VEDECOM Tech, une agence d’évaluation et de notation multicritères des nouvelles solutions de mobilité

Alors que les acteurs des nouvelles mobilités manquent trop souvent d’informations quantifiées pour étayer leur réflexion, VEDECOM profite du Salon des Maires pour présenter la solution M’OBS by VEDECOM Tech. Issu des travaux de recherche de l’Institut VEDECOM et développé par la filiale commerciale de l’Institut, cet outil d’aide à la décision est une agence d’évaluation et de notation multicritère et multi-catégorielle des nouvelles solutions de mobilité. 130 acteurs, de 7 catégories de mobilité, sont passés au crible, mobilisant pour l’occasion plus de 48 critères d’évaluation. L’analyse couvre un périmètre national et international pour une vision à 360° allant de la France à Singapour en passant par Londres ou encore Tel Aviv. La solution vise un triple objectif : cartographier et évaluer les acteurs des nouvelles mobilités, évaluer l’intégration des solutions dans une logique de développement durable et de gestion des flux, et identifier les best practices nationales et internationales.

3 modules pour une évaluation intégrale des nouvelles mobilités

3 modules permettent trois angles d’approche différents pour une vraie profondeur de l’analyse délivrée.
Un premier module « Métaobservatoire des nouvelles mobilités » permet aux collectivités de mieux comprendre et identifier les solutions adaptées à la zone à équiper. Une soixantaine de solutions sont évaluées sur la base de 18 critères de développement durable, les résultats étant pondérés par type de territoire. Contraintes économiques, sociales et environnementales sont prises en compte pour délivrer une recommandation.

Vient ensuite le temps du choix des acteurs : un second module propose l’analyse de la performance économique et marketing afin d’identifier les business models les plus innovants, les acteurs à fort potentiel économique et les géographies avant-gardistes. Une quinzaine de critères permettent de déterminer les acteurs les plus disponibles et pertinents pour accompagner les territoires.

Enfin, pour que la greffe prenne, il faut garder l’humain au cœur de la décision stratégique. Un troisième module dissèque donc les parcours usagers, aussi bien virtuels sur applications que physiques, pour comprendre à quel moment les freins à l’utilisation s’expriment et quand l’adhésion à une solution court le risque de se perdre.

Un véritable accompagnement à l’implantation de nouvelles solutions de mobilité les territoires

La solution s’adresse à tous les acteurs des nouvelles mobilités, qu’il s’agisse des territoires en charge d’offrir la meilleure offre de transport dans leur zone géographique, destransporteurs et constructeurs automobiles, mais aussi des concepteurs et opérateurs de nouvelles mobilités en quête de données sur la concurrence existante et les opportunités d’implantation dans tel ou tel territoire. M’OBS by VEDECOM Tech propose un accès à une plateforme de données avec une approche par modules, par géographie ou par acteurs ; mais aussi un accompagnement personnalisé avec la réalisation d’études spécifiques.

« Notre ambition avec M’OBS by VEDECOM Tech, c’est d’offrir une solution innovante qui conjugue recherche documentaire et recherche terrain, explique Stéphane Rabatel, Président de VEDECOM Tech. Nous voulons aider les acteurs à quantifier leur réflexion afin de permettre l’implantation durable de nouvelles solutions de mobilité sur les territoires ».

Télécharger le PDF du communiqué de presse

Articles récents :