Test carte de visite

Nicolas Souliman
Designer – Responsable de moyens d’essai
Designer – Test facilities manager
+33 (0)1 87 88 06 81
nicolas.souliman@vedecom.fr
Institut VEDECOM
23 bis allée des marronniers
78000 Versailles
France

Accompagnement des entreprises vers leur transition énergétique : VEDECOM et NextMove s’associent pour répondre à leurs besoins en formation

Approvisionnement en énergie, épuisement des ressources naturelles, évolution des prix et respect de l’environnement : dans un secteur où les enjeux de la transition énergétique sont immenses, l’urgence est à la formation. Si le marché de la mobilité a initié sa décarbonation – notamment grâce au véhicule électrique et aux mobilités partagées – il est maintenant temps pour ses acteurs d’accélérer cette transformation. C’est pourquoi l’Institut de Transition Énergétique VEDECOM et le pôle de compétitivité NextMove allient aujourd’hui leur expertise et leurs forces pour apporter une réponse immédiate via une offre de formations, visant à accompagner et soutenir les entreprises d’un secteur en profonde mutation.

VEDECOM & NextMove : une réponse immédiate, collaborative et adaptée aux enjeux

La question de la décarbonation des transports est complexe : les besoins de mobilité restent croissants, les défis techniques et économiques sont majeurs et la transformation du secteur prend du temps. C’est la raison pour laquelle VEDECOM, Institut de Transition Energétique dédié aux mobilités innovantes et durables, s’associe à NextMove, qui fédère un réseau dynamique de plus de 600 acteurs de la mobilité et de l’industrie automobile (grands industriels, PME, startups, académiques, centres de recherche et territoires) sur les régions Île-de-France et Normandie, pour accompagner la transition des entreprises et collectivités françaises dans la montée en compétences de leurs collaborateurs.

VEDECOM et NextMove ont de solides forces respectives qui, mutualisées, répondent aux enjeux technologiques, sociétaux et d’urgence des entreprises et des collectivités. Un contenu entièrement conçu par des acteurs français : mutualisation de l’expertise technologique et sociétale de VEDECOM, de son écosystème de partenaires et d’un solide réseau d’acteurs de l’Automobile et Mobilités fédéré par NextMove. Une alliance naturelle permettant de répondre immédiatement aux enjeux de la transition énergétique au niveau local.

Avec ce nouveau partenariat, NextMove, dont l’offre de formation est certifiée Qualiopi, vise à accompagner encore plus efficacement les entreprises et les collectivités normandes et franciliennes, qu’elles soient membres ou non du pôle de compétitivité : les formations sont ouvertes à tous, participant ainsi activement à la stratégie nationale portée par la PFA, filière nationale automobile et mobilités, dont NextMove est le bras armé en région.

Des formations clé-en-main pour accompagner tous les acteurs de la mobilité

Electromobilité

  • Concevoir des machines électriques : module expert pour les ingénieurs en reconversion vers l’électrique, l’essentiel sur un format concentré de 2 jours et une formation pratique à l’atelier de prototypage.
  • Accompagner les acteurs qui souhaitent devenir opérateur / installateur par un module qui vise à comprendre l’écosystème de la recharge et les technologies pour faciliter le déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques
  • Toute la thématique recharge / norme 15118, qui vise à enrichir la communication entre un véhicule électrique et une infrastructure de recharge, pour les ingénieurs qui souhaitent s’approprier ce protocole

Véhicule automatisé et connecté

  • Innovations technologiques embarquées
  • Comprendre les enjeux des véhicules automatisés, leur contribution en termes de sécurité et leur intégration sur les territoires.
  • Accompagner la montée en compétences des ingénieurs sur les fonctionnalités telles que la communication véhicule infrastructure C-ITS

Mobilité partagée

  • Acceptabilité et inclusivité, pour découvrir le facteur humain par les leviers d’acceptabilité des technologies,
  • Comment rendre la mobilité plus inclusive
  • Nouveaux usages pour comprendre la transformation de la mobilité et construire une offre de services intégrée sur le territoire
  • Dispositifs et outils pour les collectivités et porteur de services sur les nouveaux usages. Afin de connaître les leviers pour déployer les solutions favorables à la transition de la mobilité : la multimodalité, autopartage, report modal

Les formateurs de VEDECOM : des experts et des chercheurs proches du marché

L’ensemble des programmes de formation proposés par VEDECOM au réseau NextMove sont animés par un ou plusieurs de leurs collaborateurs, issus de l’Industrie et de la Recherche, spécialistes du champ d’expertise de la formation.

Engagés au quotidien au sein de l’Institut VEDECOM sur des projets de recherche et d’innovation avec des industriels et opérateurs en France et en Europe, ils sont en veille constante sur les évolutions de la mobilité.

Ainsi, les grands industriels, PME, startups, académiques, centres de recherche ou collectivités du réseau NextMove seront accompagnés et encadrés, pour chaque marché et technologie, par des experts spécialistes de ces questions.

« De multiples révolutions secouent le secteur automobile. Pour faire face à ces défis que représentent la transition énergétique, l’automatisation, la connectivité et les nouvelles offres de mobilité, la disponibilité de compétences est essentielle. En associant l’offre de formation et l’expertise de VEDECOM au puissant réseau de Nextmove, nous démultiplions notre impact et répondons à un besoin crucial de notre industrie qui fait défaut aujourd’hui : la montée en compétences des hommes et des femmes qui la composent. Je me félicite donc de cet accord qui, j’en suis sûr, sera un succès. »

Tony Jaux, Président de VEDECOM et Vice-President Infotainment connectivity & cockpit EE modules de Stellantis

« L’automobile et plus largement l’ensemble des acteurs de la mobilité vivent actuellement une mutation à la fois rapide et très profonde. Pour faire face à ces défis multiformes, il n’y a pas d’autre solution que de travailler en équipe, en réseau et de s’appuyer sur les meilleures compétences où qu’elles se situent. Ce partenariat entre VEDECOM et NextMove va exactement dans ce sens, il sera donc sans aucun doute un contributeur majeur à la réussite de la mutation de notre secteur. »

Philippe Prével, Président de NextMove et Vice-Président en charge des projets carburants alternatifs du Groupe Renault

Première européenne dans les Yvelines : Des navettes autonomes et électriques circulent, sans opérateur à bord, dans un environnement complexe

Lancées officiellement en mai 2021 sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, les navettes autonomes et électriques du programme de recherche Navetty porté par le Département des Yvelines, EasyMile, Transdev, ArianeGroup et VEDECOM roulaient depuis lors avec un opérateur à bord. Début novembre une nouvelle étape a été franchie. Les navettes fonctionnent à présent de manière totalement autonome, sans opérateur humain à l’intérieur des véhicules, concrétisant ainsi une première à l’échelle européenne au sein d’un environnement complexe, dans des conditions habituelles de circulation.

Pour le Département des Yvelines, qui y a investi 2,5 millions d’euros, le programme de recherche Navetty vise à favoriser la R&D industrielle sur le territoire, mais aussi à s’assurer du déploiement de ces innovations sur voie ouverte à la circulation publique. « La résolution de la problématique du dernier kilomètre, que nombre d’habitants du territoire rencontrent dans leurs déplacements quotidiens, est aussi un objectif prioritaire, et s’inscrit pleinement dans le renforcement de la politique d’investissement dans les mobilités du territoire. Ce service de navettes autonome devra permettre, à terme, une connexion optimale aux futures gares du RER EOLE. Le Département poursuit également son appui au renforcement des liens entre les industries aéronautiques, technologiques et automobiles, très présentes sur le territoire. » explique Maxime Rabasté, Directeur de l’Environnement et du Développement au Département des Yvelines.

Le premier service de mobilité sans opérateur à bord est opérationnel dans un environnement complexe dans les Yvelines 

Deux navettes, développées par EasyMile et opérées par Transdev, parcourent chaque jour des boucles pouvant aller jusqu’à 6,6 km pour permettre aux collaborateurs d’ArianeGroup – jusqu’à 10 voyageurs par trajet – de se déplacer sur le site de 92 ha, tout en garantissant qualité de service et sécurité. Depuis le lancement, c’est plus de 50 rotations quotidiennes et 23 000 kilomètres parcourus en toute sécurité.

Le site d’ArianeGroup constitue une étape idéale avant un déploiement futur à l’échelle urbaine. Il rassemble en effet tous les éléments de complexité d’une agglomération. Les navettes sont intégrées dans un environnement partagé où circulent piétons et véhicules, sans modification des infrastructures existantes ni de voie dédiée. Le parcours intègre des ronds-points, des intersections, un tunnel et 18 arrêts répartis sur l’ensemble du site.

Pour Benoît Perrin, Directeur Général d’EasyMile : “Nous sommes aujourd’hui fiers d’avoir un service fiable, et pertinent pour les salariés d’ArianeGroup, sur un site aussi complexe et de manière totalement autonome. Les navettes autonomes sont un moyen de renforcer l’attractivité du transport public, en proposant des solutions de mobilité collectives pratiques et sûres. Notre technologie est prête à être déployée sur des sites de cette envergure et d’autres sites vont bientôt suivre l’exemple d’ArianeGroup.”

Un superviseur à distance pour 3 navettes autonomes

La mise en circulation des navettes autonomes sans opérateur à bord a suivi un déploiement progressif et s’est étalée sur 5 mois, garantissant à chaque étape un niveau de sécurité total. Un superviseur à distance peut intervenir ou échanger avec les passagers à tout moment depuis le Poste de Commande Centralisé (PCC), avec une possibilité d’agir lorsque cela est nécessaire.

L’arrivée d’une troisième navette en janvier va permettre de tester la faisabilité de superviser une flotte de trois navettes autonomes avec un seul superviseur, tout en assurant la sécurité et la performance du service.

De plus, cela permet de se projeter vers le déploiement d’un service commercial permanent de navettes autonomes. C’est le seul projet en Europe dans lequel trois navettes seront opérées à distance par un superviseur, sans opérateur à bord et dans des conditions habituelles de circulation.

« A travers ce programme, Transdev se prépare à opérer les premiers services commerciaux de navettes autonomes. Depuis la formation des superviseurs jusqu’au déploiement et à l’exploitation du service, nous déclinons nos expertises métiers pour atteindre les mêmes standards de sécurité et de qualité de service que dans nos flottes de véhicules conduits. » indique Virginie Fernandes, Directrice de la stratégie et de la Transformation du groupe Transdev.

Prochaine étape : Déployer un service de navettes autonomes à la demande

Maintenant que les premiers objectifs technologiques sont atteints, les efforts vont se concentrer sur le développement du service pour les salariés d’ArianeGroup. Une application mobile devrait être lancée début 2023 pour permettre aux salariés de commander une navette directement depuis le lieu où ils se trouvent grâce à un système de géolocalisation intégré.

Le programme Navetty continuera ses avancées avec le lancement, courant 2023, d’un parcours sur route ouverte, entre la gare des Mureaux et le site d’ArianeGroup. « Navetty fait partie de la vie de notre site depuis un an et demi et se prépare maintenant à sortir dans la ville pour étendre à terme le service proposé à nos salariés. Fidèle à son esprit novateur et pionnier, le site ArianeGroup des Mureaux est fier de contribuer activement au développement de véhicules urbains autonomes », explique Hugues Emont, directeur du site ArianeGroup des Mureaux.

Crédits photo : ©ArianeGroup-Pepper Box-Julien Hazemann

 

Ce sera également l’occasion d’expérimenter la mise en place d’un service du « dernier kilomètre » et de réfléchir aux prochaines étapes de déploiement. Pour Eric Lebeau, Directeur Général de VEDECOM, « le programme Navetty est une illustration concrète de la mission de VEDECOM d’encourager et de fédérer l’innovation dans l’écosystème de la mobilité, en associant territoires, constructeurs et opérateurs de transport dans cette première européenne. Dans le cadre de ce programme, VEDECOM va prochainement expérimenter deux scénarios de conduite coopérative entre infrastructure et véhicules à travers la mise en place d’un rond-point intelligent où la perception débarquée suivie d’une analyse de risque de collision permettront de communiquer aux navettes des consignes de manœuvre, permettant ainsi d’améliorer encore la sécurité et d’optimiser le temps de passage du rond-point. Un pas de plus vers le déploiement sécurisé de flottes de véhicules automatisés partagés. »

 

 

Télécharger le communiqué de presse

Accompagnement des entreprises vers leur transition énergétique : VEDECOM et NextMove s’associent pour répondre à leurs besoins en formation

Approvisionnement en énergie, épuisement des ressources naturelles, évolution des prix et respect de l’environnement : dans un secteur où les enjeux de la transition énergétique sont immenses, l’urgence est à la formation. Si le marché de la mobilité a initié sa décarbonation – notamment grâce au véhicule électrique et aux mobilités partagées – il est maintenant temps pour ses acteurs d’accélérer cette transformation. C’est pourquoi l’Institut de Transition Énergétique VEDECOM et le pôle de compétitivité NextMove allient aujourd’hui leur expertise et leurs forces pour apporter une réponse immédiate via une offre de formations, visant à accompagner et soutenir les entreprises d’un secteur en profonde mutation.

VEDECOM & NextMove : une réponse immédiate, collaborative et adaptée aux enjeux

La question de la décarbonation des transports est complexe : les besoins de mobilité restent croissants, les défis techniques et économiques sont majeurs et la transformation du secteur prend du temps. C’est la raison pour laquelle VEDECOM, Institut de Transition Energétique dédié aux mobilités innovantes et durables, s’associe à NextMove, qui fédère un réseau dynamique de plus de 600 acteurs de la mobilité et de l’industrie automobile (grands industriels, PME, startups, académiques, centres de recherche et territoires) sur les régions Île-de-France et Normandie, pour accompagner la transition des entreprises et collectivités françaises dans la montée en compétences de leurs collaborateurs.

VEDECOM et NextMove ont de solides forces respectives qui, mutualisées, répondent aux enjeux technologiques, sociétaux et d’urgence des entreprises et des collectivités. Un contenu entièrement conçu par des acteurs français : mutualisation de l’expertise technologique et sociétale de VEDECOM, de son écosystème de partenaires et d’un solide réseau d’acteurs de l’Automobile et Mobilités fédéré par NextMove. Une alliance naturelle permettant de répondre immédiatement aux enjeux de la transition énergétique au niveau local.

Avec ce nouveau partenariat, NextMove, dont l’offre de formation est certifiée Qualiopi, vise à accompagner encore plus efficacement les entreprises et les collectivités normandes et franciliennes, qu’elles soient membres ou non du pôle de compétitivité : les formations sont ouvertes à tous, participant ainsi activement à la stratégie nationale portée par la PFA, filière nationale automobile et mobilités, dont NextMove est le bras armé en région.

Des formations clé-en-main pour accompagner tous les acteurs de la mobilité

Electromobilité

  • Concevoir des machines électriques : module expert pour les ingénieurs en reconversion vers l’électrique, l’essentiel sur un format concentré de 2 jours et une formation pratique à l’atelier de prototypage.
  • Accompagner les acteurs qui souhaitent devenir opérateur / installateur par un module qui vise à comprendre l’écosystème de la recharge et les technologies pour faciliter le déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques
  • Toute la thématique recharge / norme 15118, qui vise à enrichir la communication entre un véhicule électrique et une infrastructure de recharge, pour les ingénieurs qui souhaitent s’approprier ce protocole

Véhicule automatisé et connecté

  • Innovations technologiques embarquées
  • Comprendre les enjeux des véhicules automatisés, leur contribution en termes de sécurité et leur intégration sur les territoires.
  • Accompagner la montée en compétences des ingénieurs sur les fonctionnalités telles que la communication véhicule infrastructure C-ITS

Mobilité partagée

  • Acceptabilité et inclusivité, pour découvrir le facteur humain par les leviers d’acceptabilité des technologies,
  • Comment rendre la mobilité plus inclusive
  • Nouveaux usages pour comprendre la transformation de la mobilité et construire une offre de services intégrée sur le territoire
  • Dispositifs et outils pour les collectivités et porteur de services sur les nouveaux usages. Afin de connaître les leviers pour déployer les solutions favorables à la transition de la mobilité : la multimodalité, autopartage, report modal

Les formateurs de VEDECOM : des experts et des chercheurs proches du marché

L’ensemble des programmes de formation proposés par VEDECOM au réseau NextMove sont animés par un ou plusieurs de leurs collaborateurs, issus de l’Industrie et de la Recherche, spécialistes du champ d’expertise de la formation.

Engagés au quotidien au sein de l’Institut VEDECOM sur des projets de recherche et d’innovation avec des industriels et opérateurs en France et en Europe, ils sont en veille constante sur les évolutions de la mobilité.

Ainsi, les grands industriels, PME, startups, académiques, centres de recherche ou collectivités du réseau NextMove seront accompagnés et encadrés, pour chaque marché et technologie, par des experts spécialistes de ces questions.

« De multiples révolutions secouent le secteur automobile. Pour faire face à ces défis que représentent la transition énergétique, l’automatisation, la connectivité et les nouvelles offres de mobilité, la disponibilité de compétences est essentielle. En associant l’offre de formation et l’expertise de VEDECOM au puissant réseau de Nextmove, nous démultiplions notre impact et répondons à un besoin crucial de notre industrie qui fait défaut aujourd’hui : la montée en compétences des hommes et des femmes qui la composent. Je me félicite donc de cet accord qui, j’en suis sûr, sera un succès. »

Tony Jaux, Président de VEDECOM et Vice-President Infotainment connectivity & cockpit EE modules de Stellantis

« L’automobile et plus largement l’ensemble des acteurs de la mobilité vivent actuellement une mutation à la fois rapide et très profonde. Pour faire face à ces défis multiformes, il n’y a pas d’autre solution que de travailler en équipe, en réseau et de s’appuyer sur les meilleures compétences où qu’elles se situent. Ce partenariat entre VEDECOM et NextMove va exactement dans ce sens, il sera donc sans aucun doute un contributeur majeur à la réussite de la mutation de notre secteur. »

Philippe Prével, Président de NextMove et Vice-Président en charge des projets carburants alternatifs du Groupe Renault

Thèse de Kévin Guelle : comprendre les compétences mises en œuvre par les opérateurs dans le cadre d’une activité de remanufacturing ferroviaire

Kévin Guelle, Chercheur Doctorant de l’Université Grenoble Alpes au sein de VEDECOM, soutiendra, le vendredi jeudi 9 février à 14h sa thèse intitulée « L’activité de remanufacturing : de la construction des repères sur les potentiels au développement des compétences pour anticiper le travail futur ».

Quelles sont les compétences mises en oeuvre par les opérateurs dans le cadre d’une activité de remanufacturing ferroviaire ?

À l’échelle mondiale, le développement de l’économie industrielle circulaire est d’autant d’actualité qu’il est question d’économiser et d’accroître la durabilité des matières premières dans l’optique de repousser le risque de leur épuisement. Amorcé Outre-Atlantique, le remanufacturing fait partie de ces processus circulaires qui se distingue par la particularité de permettre à des produits usagés de retrouver une seconde vie par un nouvel état « comme neuf ». (Re)faire un produit avec des enjeux de garanties et de qualité industrielle similaires à la conception originelle à partir de pièces usagées, nécessite dès lors de s’interroger sur la manière d’y parvenir. Pour l’ergonomie, le remanufacturing réinterroge le cadre connu des activités et amène à la question des compétences mises en œuvre dans l’activité par les opérateurs pour atteindre cet objectif.

L’objectif de cette thèse 

L’objectif de cette recherche est de s’intéresser à la mise en oeuvre par les opérateurs des régulations individuelles et collectives en réponse aux variabilités et dans l’objectif d’accroître le panel des potentiels spécifiques de l’activité, leur permettant de construire des compétences pour (re)faire ou détourner l’usage originel du produit.

Méthodologie

La méthodologie est scindée en deux temps. Pour commencer, une étude exploratoire permettant d’identifier différents acteurs impliqués dans le remanufacturing français. Puis, à partir de cette étude exploratoire une demande industrielle a été construite pour étudier les compétences des opérateurs aux phases d’expertises, de démontage et de remontage de produits caractéristiques d’un contexte ferroviaire. Les résultats exploratoires montrent notamment des problématiques rencontrées au niveau des phases d’assemblage et de désassemblage, des enjeux de disponibilité des pièces, un manque d’accès aux informations des documents techniques de conception, une matière en l’état qui dicte la création, l’achat de pièces neuves selon les temporalités de traitement ou encore des compétences de bidouillage et de hacking. Les résultats de l’étude générale montrent que les opérateurs construisent des compétences pour conserver de la matière, de sorte à (re)faire un produit unique à partir d’une association entre des pièces anciennes reprises et des pièces neuves. La ré-insertion des pièces anciennes dans le produit se fait également au détriment d’une utilisation similaire à la première vie, par une anticipation des futures maintenances pour conserver la qualité de fonctionnement global du produit.

VEDECOM a porté son intérêt pour la thèse de Kévin car elle pose plusieurs sujets et questions auxquels l’ITE s’intéresse.

Comme la question de la ré utilisation des pièces existantes, les différentes utilisations possibles, la place de l’humain dans le processus de remanufacturing. Mais également le sujet des batteries, avec comme contexte leur ré-utilisation. Kevin travaille sur plusieurs sujets au sein de VEDECOM, notamment sur l’acceptabilité de certains véhicules autonomes pour différents usagers, les piétons et cyclistes, la question des scénarios d’usages de la mobilité avec le facteur humain comme point de vue, et également sur les nudges, leurs influences sur les comportements humains.

Kévin a réalisé sa thèse en trois ans, sous la direction de Sandrine Caroly, Professeure à l’Université Grenoble Alpes.

Le jury sera composé de :

  • Sandrine CAROLY, Professeure à l’Université Grenoble Alpes – directrice de thèse
  • Aurélie LANDRY, Maître de Conférence à l’Université Grenoble Alpes – co-directrice
  • Marc-Éric BOBILLIER CHAUMON, Professeur au CNAM Paris – rapporteur
  • Corinne GAUDART, Professeure au CNAM Paris – rapportrice
  • Peggy ZWOLINSKI, Professeure à l’INP Grenoble – examinatrice
  • Karine CHASSAING, Maître de Conférence à l’Université Bordeaux – examinatrice
  • Cécile NASSE, Ergonome Responsable Méthodes Process, Technicentre Industriel de la SNCF – invitée

Vous souhaitez assister à la thèse de Kévin et découvrir le résultat de ses travaux de recherche ?

Rendez-vous le jeudi 9 février à partir de 14h. La soutenance à lieu à l’Institut Polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), amphithéâtre Barbillon, au 46 Avenue Félix Viallet, 38031 Grenoble.

Vous pouvez également assister à la soutenance à distance :

 

Voir la soutenance à distance

Thèse de Sylvain Colomer : Approches neuro-robotiques intégrées pour la localisation et la navigation du véhicule autonome

Sylvain Colomer, Chercheur Doctorant de l’université CY Cergy Paris au sein de VEDECOM, soutiendra le vendredi 16 décembre à 16 heures. Sa thèse s’intitule « Approches neuro-robotique intégrées pour la localisation et la navigation d’un véhicule autonome ».

Comment utiliser des modèles inspirés de la cognition des mammifères pour la navigation d’un véhicule autonome ?

Contrairement aux systèmes artificiels, les systèmes biologiques sont capables d’effectuer des tâches de navigation sur de grandes distances et de longues durées. Cette capacité reposerait en partie sur la robustesse des mécanismes d’apprentissage impliqués dans leur cognition, sur leur faculté à exploiter les couplages entre différents capteurs et à s’adapter en permanence aux changements survenant dans l’environnement. La modélisation de leur cognition pourrait ainsi être un vecteur important d’innovation en robotique, apportant aux modèles existants de nouveaux mécanismes efficaces et originaux.

L’objectif de cette thèse 

Développer des modèles inspirés de la cognition des mammifères pour le domaine du véhicule autonome.

Méthodologie

Les travaux menés ont notamment abouti à la construction du modèle MpNav, un nouveau modèle de navigation visuelle, qui, bien que proche du type “end-to-end” n’est pas basé sur un apprentissage profond et permet d’apprendre une trajectoire de navigation en peu d’itérations. Son utilisation sur un véhicule expérimental de VEDECOM a ainsi permis d’effectuer plusieurs trajectoires de navigation en totale autonomie, avec un record de 2km sur une trajectoire en boucle.

Sylvain a réalisé sa thèse en trois ans, sous la direction d’Olivier Romain, professeur à l’Université CY Cergy Paris et chef de l’équipe électronique du laboratoire ETIS ainsi que sous la direction de Guillaume Bresson et de Steve Pechberti au sein de VEDECOM.

Le jury se compose de :

  • Olivier Romain, Professeur à l’Université CY Cergy Paris, CNRS – directeur de thèse
  • Dominique Gruyer, Directeur de Recherche au laboratoire PICS-L à l’Université Gustave Eiffel – rapporteur
  • Laurent Perrinet, Chercheur en neurosciences à l’Université d’Aix-Marseille – rapporteur
  • Jean-Philippe Diguet, Directeur d’IRL Crossing au CNRS – examinateur
  • Jeff Krichmar, Professeur à l’Université de Californie – examinateur
  • Nicolas Cuperlier, Professeur à l’Université CY Cergy Paris, CNRS – superviseur
  • Guillaume Bresson, collaborateur VEDECOM – superviseur de thèse
  • Steve Pechberti, collaborateur VEDECOM – superviseur de thèse

Vous souhaitez assister à la thèse de Sylvain et découvrir le résultat de ses travaux de recherche ?

Rendez-vous le vendredi 16 décembre à 16h. La soutenance a lieu :

  • Université CY Cergy Paris, site de Saint-Martin, amphithéâtre E2, 2 Av. Adolphe Chauvin, 95300 Pontoise.

Vous pouvez également assister à la soutenance à distance :

Voir la soutenance à distance